in

Le plancton mange le plastique et ce n’est pas une bonne nouvelle

Crédits : Capture vidéo / Youtube / Quartz

Depuis de nombreuses années, on le sait, le plastique pollue nos océans. Il a même constitué un 7ème continent. En 2013, Matthew Cole et son équipe ont découvert que le plancton mange les particules de plastiques qui se trouvent dans l’eau. L’année dernière, ce phénomène a été filmé et diffusé.

L’etude de Matthew Cole et de son équipe est parue dans Environmental Science et Technology. Elle explique que le plastique se déchire en tous petits morceaux invisibles à l’oeil humain. Ces particules de plastique peuvent se retrouver dans la mer avec les poissons et le plancton. Les organismes qui composent le plancton mangent généralement des algues mais certaines espèces mangent aussi les petites particules de plastique.

Or, le plancton est la base de la chaine alimentaire. Il est mangé par des êtres vivants qui se retrouvent directement ou non dans nos assiettes. Five Films, une société de production anglaise, et Verity White, producteur de documentaires, ont placé ces êtres vivants dans de l’eau contenant des particules de plastique fluorescentes. Voici le résultat:

Cette vidéo n’est qu’une petite partie de l’original. Le film complet est un appel au nettoyage des littoraux. Il a été réalisé dans le cadre du projet REN KYST. Ce dernier vise à nettoyer près de 40 côtes dans le nord de la Norvège. Car, si le plancton mange le plastique, il est possible que l’Homme en retrouve des traces dans son assiette ainsi que tous les produits toxiques qui vont avec.

De plus, l’ingestion de plastique par le plancton peut dégrader sa propre santé et ainsi celle des océans. En effet, la santé de l’écosystème marin repose sur la quantité de plancton et la santé des organismes qui le composent.

« Nourri en aspirant l’eau et tout ce qu’il y a dedans, le plancton est au début de la chaîne alimentaire. Ce qu’il mange, nous le mangeons. Ça semble délicieux ? Avez-vous une après-midi de libre? Ça ne prend que quelques heures de nettoyer une plage.

Viens, prends-moi avant que quelqu’un d’autre ne le fasse. »

Sources: Mr mondialisation, Le ParisienEnvironmental Science et Technology.