in

Piqure de méduse : que faut-il vraiment faire ?

Crédits : iStock

Les remèdes de grand-mère destinés à soulager les piqûres de méduse sont légion sur Internet. Une étude américaine s’est donné le but de trancher entre les bons et les mauvais traitements à appliquer dans un tel cas.

Il existe pas moins d’un millier d’espèces de méduses dans le monde. Dans la mer Méditerranée et donc aux abords des côtes françaises, quatre espèces sont fréquentes, à savoir la Chrysaora hysoscella, la Carybdea marsupialis, l’Aurelia aurita ainsi que la Pelagia noctilucas. Bien que celles-ci soient inoffensives pour l’Homme, elles sont en revanche urticantes – bien que l’intensité diffère selon les espèces.

Sur Internet, les remèdes contre les piqûres de méduse fleurissent. Certaines personnes conseillent le recours à de l’urine, de l’alcool, de l’essence ou encore du vinaigre. Cependant, une étude peu relayée menée à l’Université d’Hawaii (États-Unis) et publiée dans la revue Toxins en 2016 a permis de trancher définitivement la question.

méduse
Crédits : PxHere

Quel est le remède le plus efficace contre les piqûres de méduse ? L’application d’eau chaude sur la plaie, tandis que l’urine est fortement déconseillée. Selon les chercheurs, l’eau portée à 40 ou 50 °C désactive le venin des animaux marins, dont les méduses. Or la docteure Christie Wilcox, auteure principale de l’étude, critique le fait que sur de nombreux sites web (dont certains semblent sérieux), il est conseillé d’appliquer de l’eau froide.

Les chercheurs ont également donné une astuce afin de retirer les filaments de méduse, c’est-à-dire la partie urticante de l’animal. Il est conseillé d’utiliser une pince à épiler ou de recouvrir ces derniers de sable qu’il faudra enlever délicatement avec un bout de papier. Ensuite, il est nécessaire de rincer la plaie à l’eau chaude.

Que dire des autres remèdes tels que le vinaigre, l’alcool ou encore l’urine ? Les deux premiers sont tout simplement inefficaces, et l’urine ne l’est pas davantage, mais favorise en plus les risques d’infection. À éviter !

Sources : Sciences et AvenirCreapharma

Articles liés :

L’acidité grandissante des océans pousse les méduses à manger beaucoup plus

Immortelle, cette méduse peut rajeunir, former des clones et régénérer les membres qu’elle a perdus

Découverte d’une étrange espèce de méduse dans les abysses