in

Trois pionnières méconnues de l’exploration spatiale

Attribution : NASA-RIA Novosti archive (montage : SciencePost)

i a été le premier homme dans l’espace ou à avoir foulé le sol lunaire ? Les personnes s’intéressant même de loin à l’histoire spatiale connaissent les réponses à ces questions triviales. Mais qu’en est-il de la première femme en orbite ou de la première commandante de navette ? Voilà des interrogations bien plus ardues pour les férus d’étoiles. Pourtant, bien des femmes se sont illustrées dans l’exploration spatiale en devenant des pionnières dans ce domaine. Dans cet article, rencontrons trois d’entre elles, dont les noms méritent d’être connus en raison de leurs exploits incroyables.

Valentina Terechkova, la première femme dans l’espace

Le 16 juin 1963, le vaisseau spatial Vostok 6 s’élançait au-dessus du cosmodrome soviétique de Baïkonour. À son bord se trouvait Valentina Terechkova, la première femme de l’histoire à sortir de l’atmosphère terrestre, un peu plus de deux ans après Yuri Gagarine. Âgée alors de 26 ans, elle a été sélectionnée pour sa pratique du parachutisme ainsi que pour son aisance devant les médias. Sa proximité avec le parti communiste a aussi pesé dans la balance pour sa nomination. La dimension politique des vols spatiaux n’est en effet pas une chose à éluder pour expliquer l’envoi d’une femme dans l’espace : les Soviétiques n’ont pas voulu laisser la primeur aux Américains.

Encore aujourd’hui, Valentina Terechkova reste la seule femme à s’être élancée en solitaire vers les étoiles. Elle demeure aussi une des plus jeunes personnes à avoir été en orbite. Depuis, bien d’autres femmes l’ont rejointe au panthéon des astronautes, mais il aura fallu attendre vingt ans pour que la seconde inscrive son nom dans l’histoire des pionnières de l’exploration spatiale.

Valery Bykovsky et Valentina Tereshkova cosmonautes URSS russes pionnières exploration spatiale
Les cosmonautes Valery Bykovsky et Valentina (Crédits : RIA Novosti archive, image #15491)

Le destin tragique de Christa McAuliffe, première civile dans l’espace

En 1984, pour promouvoir l’exploration spatiale auprès de la population américaine, le président Ronald Reagan a désiré mettre l’espace à la portée des personnes ordinaires. De cette initiative est né le programme Teacher in Space Project. La NASA a alors organisé une sélection nationale afin de choisir un enseignant qui devait devenir le premier passager de l’espace. Parmi les 11 500 candidatures, Christa McAuliffe a été retenue pour donner le premier cours en orbite de l’histoire. Cette professeur de sciences sociales devait aussi mener d’autres expérimentations durant la mission.

Cependant, elle n’a jamais eu la chance de faire visiter en direct la navette Challenger à des millions de jeunes étudiants restés sur Terre. Peu après le lancement de la fusée, le vaisseau a en effet explosé, ôtant la vie aux sept astronautes devant les caméras de télévision du monde entier. Le sacrifice de Christa McAuliffe reste un traumatisme pour la société américaine. Son entraînement afin de passer de personne normale à une astronaute accomplie a bénéficié d’une importante couverture médiatique, ce qui l’a rendu très populaire auprès de la population.

Christa McAuliffe pionnières exploration spatiale challenger
Christa McAuliffe s’entraîne durant un vol parabolique (Crédits : NASA)

Katherine Johnson, la mathématicienne derrière les exploits américains

Née en 1918, Katherine Johnson a développé très jeune une affinité pour les mathématiques. Elle est rentrée en 1953 à la NASA où elle y a effectué des calculs et des corrections de trajectoire déterminants pour de nombreuses missions spatiales. Toutefois, réduire Katherine Johnson à une simple calculatrice humaine reviendrait à nier son rôle capital dans l’exploration spatiale.

La physicienne n’a peut-être jamais volé à bord d’une navette. Cependant, bien avant la démocratisation de l’outil informatique, son expertise a permis de réaliser d’incroyables manœuvres dans l’espace au cours de la deuxième moitié du XXe siècle. Elle a notamment contribué à la première mise en orbite américaine ainsi qu’à la mission lunaire historique d’Apollo 11. Avec Dorothy Vaughan et Mary Jackson, Katherine Johnson a réussi le double exploit de s’imposer dans un monde d’hommes blancs en tant que femme afro-américaine. Un destin exceptionnel qui vaut bien un film, n’est-ce pas ?

Katherine Johnson pionnières exploration spatiale NASA
Katherine Johnson travaillant à la NASA (Crédits : NASA; restaurée par Adam Cuerden)