in

Des pilules dans nos assiettes !

Crédits : iStock

Alors que la question de la préservation des ressources de la planète reste une préoccupation de taille, le fantasme des pilules pour nous nourrir refait surface. A quoi ressemblera l’avenir de nos assiettes ? La technologie s’alliera-t-elle à l’alimentation pour nous nourrir ?

« Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture » – Hippocrate

En 1964, l’ORTF diffusait une émission consacrée au Pain et au Vin de l’an 2000 et s’interrogeait déjà sur le remplacement du repas par une gélule, comme pour les cosmonautes ! Ils se demandaient alors si nous serions capable d’ingérer un aliment artificiel tout droit sorti d’un laboratoire. Aujourd’hui, alors que nous serons plus de 9 milliards d’individus sur Terre en 2050, les nouveaux modes d’alimentation prônant le retour à une consommation purement nutritive ont désormais fait leur apparition.

Au départ fruit de dystopies, les pilules dans nos assiettes sont devenues une réalité… et une réalité bien appréciée ! En 2017, les substituts alimentaires ont déjà trouvé leurs adeptes, « la consommation de compléments alimentaires augmente de près de 5% par an » et cet engouement devrait d’ailleurs se poursuivre en 2017 et 2018 selon le cabinet d’études Xerfi. Finalement, s’alimenter avec des produits qui ressemblent à des médicaments est un fonctionnement qui plaît.

Selon de nombreux entrepreneurs de la Food Science, optimiser son temps en apportant à son corps uniquement les éléments nutritifs dont il a besoin serait une des motivations principales du moment. D’ailleurs, dans la Silicon Valley, boire ses repas est devenu une habitude. Des « potions magiques 100% liquides et protéinées » ont remplacé les steaks frites, fournissant pour certaines, « un équilibre parfait entre glucides, lipides et protéines pour répondre aux besoins nutritifs quotidiens« .

Contre les carences, en soutien aux régimes ou pour soulager ses maux avec des plantes !

Gélules, pastilles, boissons protéinées, poudres… à chacun son substitut ! Alliés des sportifs, des régimeuses mais également de Monsieur et Madame Michu, en plus de conserver le capital nutritif et calorique des aliments, insérés dans notre quotidien, ils apparaissent aussi comme une réelle solution aux problèmes alimentaires dans le monde. Ils permettraient notamment de limiter la dépendance de personnes âgées (en leur permettant de s’autoalimenter plus aisément), d’améliorer notre qualité de vie et pourraient même résorber la famine !

Une pilule pour remplacer un dîner est aujourd’hui possible mais les chercheurs envisagent également cela comme « une solution magique pour maigrir et non pas se nourrir« . Le professeur Ronald Evans vient, dans ce sens, d’inventer une pilule qui laisse croire à notre corps qu’un repas a déjà été consommé. Il présente sa pilule comme « un repas complet imaginaire« , idéal pour les personnes qui souhaitent se restreindre sans se sentir affamées !

Face à ces attentes et la demande, un bon nombre d’entreprises ont alors pris le train en marche et proposent un ensemble diversifié de compléments alimentaires. Les marques cherchent également à valoriser les bienfaits des plantes et des minéraux, proposant des produits nourrissants et soulageant un ensemble de maux comme les troubles du sommeil, des solutions detox et amincissantes ou encore annihilant divers parasites et bactéries, comme sur NutrilifeShop. Définitivement, les compléments alimentaires ont le vent en poupe !

Sources : Maddyness ; Lefigaro.fr ; Francetvinfo.fr