in

La pilule du futur pourrait être une micro-puce efficace pendant 16 ans

Crédits : GabiSanda / Pixabay

On savait déjà que la Gates Fondation (association créée par Bill et Melinda Gates) était en collaboration avec le pôle biotechnologique du MIT pour concevoir la pilule du futur. Dans un communiqué daté du 4 juillet, nous apprenons que le projet est déjà en phase expérimentale !

Le couple Gates estime que sa fondation doit participer à la création de nouveaux moyens contraceptifs, les techniques actuelles n’étant pas suffisamment performantes et modernes. Les chercheurs du pôle biotechnologique du Massachusetts Institute of Technology (plus connu sous l’acronyme MIT) ont mis au point une « micro-puce », sensé accroître et réguler la production de progestatif ce qui permettrait aux femmes d’avoir un meilleur contrôle sur leur période « de fertilité ».

Un système pas si moderne que ça, car il existe déjà. Cependant les micro-puces actuelles ne permettaient d’assurer la contraception que pendant une durée de 3 ans. La nouvelle génération de micro-puces conçues par les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology doit théoriquement tenir 16 ans sans faille dans le système de régulation. Elles ont déjà testé le « système de délivrance de médicament intelligent » avec des patients victimes d’ostéoporose qui exigeait une injection quotidienne. Bill et Melinda Gates pensent que si cette technologie était utilisée dans les pays les plus pauvres, cela permettrait de résoudre la crise de la planification familiale.

Afin de faire fonctionner cette « pilule du futur », il faut placer un réservoir de levonogestrel (une hormone contraceptive) à l’intérieur d’un réservoir de 1,5 cm de long, le tout pouvant être contrôlé à distance grâce à une télécommande. Actuellement le système est au stade de l’expérimentation et espère recevoir dans un futur proche l’approbation de cette technologie par l’US Food and Drug Administration (FDA). Si tout se passe bien, la puce devrait arriver sur le marché d’ici 2018.

Source : Technology Review

– Illustration : La pilule contraceptive classique. Crédits photo : GabiSanda / Pixabay