in

Photobomb : un astéroïde s’invite sur une photo de Hubble

Crédits : ESA / Hubble & NASA, M. Thévenot

Un astéroïde s’est récemment incrusté sur une image de Hubble, alors que le télescope était en train de photographier la Nébuleuse du Crabe.

Pour capturer les objets célestes Hubble doit souvent rester fixé dessus pendant plusieurs jours. Et tout comme une longue exposition du ciel nocturne peut vous révéler des traînées d’étoiles sur vos plus beaux clichés, il peut arriver que le célèbre télescope capture, sans le vouloir cette fois, les passages d’autres objets astronomiques. En l’occurence ici, un astéroïde de passage devant l’objectif alors que Hubble se concentrait sur la Nébuleuse du Crabe.

Cette “intrusion” a été repérée par Melina Thévenot, une jeune femme allemande qui parcourait les images téléchargées par le télescope dans le projet de science citoyenne Zooniverse. Le but de cette initiative est justement de pouvoir identifier des astéroïdes qui passeraient normalement inaperçus.

Au départ, l’image était en noir et blanc. Après avoir repéré la traînée laissée par l’objet, la jeune femme a travaillé sur les filtres pour nous offrir la scène en couleurs.

astéroïde
Dans cette scène recolorisée nous révélant la Nébuleuse du Crabe, on peut apercevoir la faible traînée laissée par l’astéroïde 2001 SE101. Crédits : ESA / Hubble & NASA, M. Thévenot

Un astéroïde déjà connu

Après analyses des données, les chercheurs de la NASA ont pu confirmer par la suite qu’il s’agissait d’un astéroïde connu depuis une vingtaine d’années : 2001 SE101. Cet objet est originaire de la ceinture d’astéroïdes située entre les orbites de Mars et Jupiter. Grâce à cette image, les astronomes seront donc en mesure de pouvoir affiner leurs calculs de vitesse et de trajectoire. De quoi anticiper ses mouvements futurs.

Cette photobomb est également l’occasion de rappeler que Saturne, aussi, s’est incrustée fin 2017 dernière sur une photo de Phobos, la lune de Mars. Vous pouvez ici la voir en arrière plan, à environ 1 milliard de kilomètres de distance. La photo est signée de la sonde Mars Express, de l’Agence spatiale européenne, lancée en 2003 pour étudier la planète rouge et ses lunes.

saturne
Crédits : European Space Agency, ESA

En attendant, vous pouvez également, vous aussi, apporter votre contribution à la science avec l’un des projets proposés par le site Zooniverse.

Vous pouvez, en plus de chasser les astéroïdes, aider les chercheurs à trouver des régions où des étoiles sont en train de naître. Par exemple. Ou encore aider à dénicher des planètes naines et naines brunes évoluant dans l’arrière-cour de notre système. Avec un peu de chance, vous pourriez même tomber sur la mystérieuse “planète 9”.

Source

Articles liés :

VIDÉO : les gouttes de pluie percutent le sable tels des astéroïdes

La destruction d’un astéroïde aurait donné un petit “coup de pouce” à la vie

L’ESA et la NASA vont détourner un astéroïde en 2022