in

Pfizer commence à tester son vaccin chez les enfants

Crédits : picjumbo_com/pixabay

Pfizer entame les premiers essais cliniques de son vaccin Covid-19 chez les enfants de moins de douze ans. Les premières participantes à l’essai, deux jumelles de neuf ans, ont été vaccinées ce mercredi à l’Université Duke, en Caroline du Nord.

Depuis plusieurs semaines, certains laboratoires entament les essais cliniques de leur sérum contre le Covid-19 sur les plus jeunes. Moderna se concentre par exemple désormais sur les enfants de six mois à douze ans aux États-Unis. La société a déjà testé son vaccin chez les enfants de plus de douze ans. D’ailleurs, les résultats sont attendus dans les prochaines semaines.

AstraZeneca a également entamé le mois dernier ses premiers essais chez les enfants de six mois et plus. Quant à Johnson & Johnson, la société prévoit d’étendre ces tests aux plus jeunes après avoir évalué ses performances chez ceux qui ont plus de douze ans.

Pfizer entame ses premiers tests

Désormais, c’est au tour de Pfizer de se tourner vers la jeune génération. Les chercheurs testeront trois doses du vaccin (dix, vingt et trente microgrammes) chez 144 participants. Chaque dose sera d’abord évaluée chez les enfants de cinq à onze ans, puis chez les enfants de deux à quatre ans et enfin dans le groupe le plus jeune (de six mois à deux ans).

Après avoir déterminé la dose la plus efficace, la société testera son vaccin sur 4 500 autres enfants. Les deux tiers de ces participants seront choisis au hasard pour recevoir deux doses du sérum à 21 jours d’intervalle. Le reste recevra deux injections placebo de solution saline. Les chercheurs évalueront la réponse immunitaire des enfants dans le sang prélevé sept jours après la deuxième dose.

Les enfants réagissant souvent plus fortement aux vaccins que les adultes, les possibles effets secondaires seront donc surveillés avec la plus grande vigilance.

Les résultats de l’essai sont attendus dans la seconde moitié de l’année. Selon Sharon Castillo, porte-parole de la société pharmaceutique, Pfizer espère ensuite vacciner les jeunes enfants au début de l’année 2022.

vaccin pfizer covid
Crédits : U.S. Secretary of Defense/Wikipédia

Pourquoi est-ce important ?

À ce jour, plus de 3,3 millions d’enfants ont été testés positifs à la Covid-19 aux États-Unis (13% de tous les cas signalés Outre-Atlantique). Sur cet échantillon, au moins 13 000 ont été hospitalisés et au moins 260 sont décédés d’après la Dre Yvonne Maldonado qui représente l’American Academy of Pediatrics.

Les chercheurs estiment également que 80% de la population américaine devra peut-être être vaccinée pour que le pays atteigne l’immunité collective. Or, les enfants de moins de dix-huit ans représentent environ 23% de la population aux États-Unis.

Ainsi, même si une grande majorité d’adultes se tournent vers les vaccins, “l’immunité collective pourrait être difficile à obtenir sans que les enfants soient vaccinés“, souligne le Dr Emily Erbelding. Spécialiste des maladies infectieuses au National Institutes of Health qui supervise les tests des vaccins Covid-19 sur les enfants américains. Toujours d’après l’experte, “cette campagne de vaccination permettra aux écoles de rouvrir et aidera à mettre fin à la pandémie“.