in

Peur des araignées ? Et si vous regardiez Spider-Man pour vaincre votre phobie ?

Crédits : PxHere

Une étude menée en Israël sur plusieurs centaines de personnes s’est intéressée au cinéma comme traitement des phobies. Ainsi, certains films de la saga Marvel incluant le personnage Spider-Man pourraient réduire la peur des araignées.

Réduire l’arachnophobie

Rappelons tout d’abord que l’arachnophobie est une phobie spécifique relative à la peur des arachnides, tels que les araignées mais aussi les scorpions et autres acariens. Il s’agit de l’une des phobies spécifiques les plus répandues au monde. Or, selon des chercheurs des universités Bar-Ilan et Ariel (Israël), une courte exposition aux films de super-héros Marvel peut conduire à une baisse de 20 % des symptômes de cette phobie. Les résultats de ces recherches ont été publiés dans la revue Frontiers in Psychatry le 18 avril 2019.

En réalité, il ne s’agit pas de visionner n’importe quel film de la saga Marvel, mais les productions incluant des personnages tels que Spider-Man et Ant-Man. Les chercheurs ont tenté de vérifier leur théorie en estimant que l’exposition contrôlée à des phobies spécifiques pourrait réduire leurs impacts sur les personnes touchées.

Spiderman super-héros
Crédits : Wikipédia

De (très) courtes expositions

Dans le cadre de l’étude, pas moins de 424 volontaires ont été confrontés à des films dans lesquels se trouvaient Spider-Man et Ant-Man. Or, les meneurs de l’étude parlent d’un très court temps d’exposition – seulement sept secondes – à des images subjectives contenant des araignées et des fourmis. Or, l’observation a été faite que les symptômes relatifs à l’arachnophobie diminuaient d’environ un cinquième. Les scientifiques estiment que la nature de cette baisse est directement liée à l’exposition à des images relatives à la peur des volontaires. Il ne s’agirait donc pas en soi d’un éventuel effet calmant ou agréable des films.

Alors que les recherches se poursuivent, les scientifiques estiment déjà que cette étude est positive. Selon eux, celle-ci pourrait permettre de faire progresser les thérapies cognitives destinées à traiter les phobies. Les films de super-héros ont par le passé déjà montré leurs bienfaits en psychologie. En effet, deux enquêtes menées en 2018 aux États-Unis semblent aller dans ce sens. La première tend à prouver que les films de super-héros peuvent rendre les spectateurs plus altruistes dans leur vie quotidienne. Enfin, la seconde estimait que le personnage Wonder Woman pouvait – comme d’autres personnages féminins – donner plus de courage et d’assurance aux filles dans leur quotidien.

Sources : The Times of Israel – Slate

Articles liés :

Quelle serait l’empreinte écologique des super-héros ?

Les pouvoirs de Superman passés au crible par un scientifique

Le bouclier de Captain America a inspiré la création d’un alliage ultra résistant !