in

Des peuples amérindiens reliés génétiquement avec ceux d’Océanie

Crédits : Wyosunshine / Pixabay

Deux études indépendantes récemment publiées se sont penchées sur le peuplement du continent américain. Ils ont découvert que les aborigènes d’Amazonie ont des gènes communs avec ceux d’Océanie. 

L’Amérique du Nord et du Sud ont été les derniers continents où les humains se sont installés. Des études antérieures sur l’ADN des Amérindiens modernes et anciens suggèrent que la colonisation a été effectuée par un seul groupe surnommé les « Premiers Américains “ qui a traversé le pont terrestre de Bering reliant l’Asie et en Amérique du Nord.

Cependant, les deux études dans Nature et Science ‘montrent qu’il y a eu plusieurs impulsions de migration en Amérique” a déclaré à la BBC le Professeur David Reich, de la Harvard Medical School, qui a dirigé l’étude publiée dans Nature.

 Les deux études ont trouvé des liens génétiques entre certains Amérindiens et des populations d’Asie du sud et d’Océanie. “Cela donne à penser qu’il y a une population ancestrale qui a migré en Amérique et qui est différente de la population qui a donné naissance à la grande majorité des Américains », explique le Professeur Reich.

À partir de là, les deux études divergent :

Le Professeur Reich estime que l’explication la plus plausible est la suivante.
Il y a 15 000 ans environ, il y aurait eu une migration d’un peuple de l’Australasie (l’Australie et la Nouvelle-Zélande). Il suppose de plus que, en premier lieu, le groupe Australasien aurait occupé des territoires à travers toute l’Amérique du Nord. Ensuite, d’autres groupes amérindiens les auraient obligés à s’installer plus au le sud.

Pour le Professeur Nielsen, principal auteur de l’étude publiée dans Science, la migration australasienne est plus tardive. Celle-ci daterait d’environ 8000 ans. Ces peuples, issues de la migration, ne se seraient pas arrêtés en Amérique du Nord mais auraient longé la côte ouest jusqu’au sud. Leur parcours est représenté par le graphique ci-dessous.

adapted from Rhagavan et al., Science
Crédits : adapted from Rhagavan et al., Science

Sources: Nature News, Science NewsBBC20 minutes

– Crédits photo : Kleverenrique