in

Les personnes les plus riches sont-elles réellement plus intelligentes ?

homme riche
Crédits : Nattakorn Maneerat / iStock

L’argent ne fait pas le bonheur. Toutefois, il ne ferait pas non plus l’intelligence, selon une étude menée par plusieurs chercheurs européens. D’après eux, se trouver au sommet de l’échelle des salaires ne signifie en effet pas nécessairement être plus intelligent que la moyenne.

Un plafonnement des aptitudes au-delà d’un certain salaire

Faut-il être plus intelligent pour réussir dans la vie ? Être riche signifie-t-il être plus intelligent ? Certaines personnes semblent le penser, mais une étude publiée dans l’European Sociological Review le 28 janvier 2023 ne va absolument pas dans le même sens. Pour les chercheurs néerlandais et suédois responsables de cette publication, les personnes ayant les salaires les plus hauts ne sont en effet pas forcément les plus intelligentes.

Afin d’arriver à cette conclusion, ils ont analysé les données de 59 387 hommes suédois ayant effectué un test d’aptitudes cognitives à l’âge de 18 ou 19 ans. Or, si les chercheurs ont bel et bien constaté une corrélation entre capacités et salaires, ils ont également évoqué un plafonnement à un niveau relativement bas des aptitudes, au-delà d’un salaire de 60 000 euros par an.

Ainsi, les 1 % des plus riches ont obtenu des résultats plus faibles au test d’aptitudes cognitives que les hommes se trouvant dans la strate juste en dessous. Pour les responsables de l’étude, les résultats souffrent d’une limite en ce qui concerne le sexe et la nationalité, mais restent suffisants pour explorer une certaine diversité au niveau des salaires et de la nature des professions.

homme d'affaires
Crédits : gorodenkoff / iStock

Des facteurs plus significatifs que l’intelligence

Ces résultats viennent ainsi remettre en cause une croyance assez ancienne stipulant que nos sociétés se baseraient sur la notion de méritocratie, autrement dit, une société dans laquelle la réussite et les hauts salaires seraient directement le fruit d’une intelligence ou d’un talent supérieurs. Les chercheurs sont formels en expliquant ne disposer d’aucune preuve d’un mérite plus important d’un point de vue cognitif chez les personnes qui occupent des emplois hautement qualifiés face à celles qui ne touchent que la moitié de ces revenus.

Les chercheurs estiment que devenir riche peut surtout être le résultat de circonstances favorables comme être issu d’un milieu aisé ou  encore saisir des opportunités de carrière, des notions peu caractérisées par l’intelligence. Cela ne veut toutefois pas dire que l’intelligence n’a jamais d’effet sur les revenus. Néanmoins, lorsqu’il est question de salaires très élevés, le milieu socio-économique, la culture, les traits de personnalité et même la chance peuvent prendre le pas sur l’intelligence.

Enfin, les scientifiques pensent que leurs résultats sont très significatifs, surtout dans la mesure où nous nous trouvons dans un système au sein duquel les plus riches le sont toujours plus et ont une importante influence sur l’économie et la politique.