in

Les personnes dyslexiques auraient joué un rôle dans la survie de notre espèce

Crédits : BrianAJackson / iStock

Selon une étude récente, les personnes dyslexiques auraient aidé l’espèce humaine à s’adapter et auraient donc joué un rôle important dans sa survie.

Un avantage pour l’humanité

La dyslexie est un trouble de la lecture et de l’écriture spécifique et durable, apparaissant chez l’enfant et l’adolescent. Il s’agit ici d’un trouble spécifique du langage et des apprentissages (TSLA) qui fait souvent l’objet de recherches scientifiques. En 2017 par exemple, une étude française avait permis de découvrir que l’origine de la dyslexie ne serait pas seulement cérébrale, mais aussi anatomique.

D’une manière générale, on associe la dyslexie à de nombreuses caractéristiques négatives, un paradigme qui pourrait changer avec la parution d’une nouvelle étude dans la revue Frontiers in Psychology le 24 juin 2022. Des chercheurs britanniques des universités de Cambridge et de Strathclyde affirment en effet que ce trouble aurait été un avantage pour l’humanité au cours de l’Histoire. Ils estiment que les personnes ayant davantage de mal à reconnaître et interpréter rapidement les mots auraient une capacité plus importante à explorer leur environnement. Cela aurait pour objectif de pallier le manque et leur permet ainsi de prendre des décisions plus originales et de manière plus rapide.

lecture enfant
Crédits : Sneksy / iStock

Des décisions plus rapides et inventives

La notion d’exploitation/exploration est une sorte de compromis auquel l’humain doit souvent faire face lors de la prise de décision. Or, cela nous pousse à obtenir des certitudes quant aux informations dont nous disposons. Il s’agit également d’anticiper les résultats de ladite décision. Dans le cas des personnes dyslexiques, tout se joue au niveau de l’exploration et l’observation, malgré une faiblesse d’interprétation, au lieu de réinterpréter des informations déjà acquises. Autrement dit, les personnes dyslexiques seraient plus créatives et agiraient plus rapidement.

« Trouver l’équilibre entre l’exploration de nouvelles opportunités et l’exploitation des avantages d’un choix particulier est la clé de l’adaptation et de la survie et sous-tend bon nombre des décisions que nous prenons dans notre vie quotidienne », affirment les chercheurs de l’étude.

De nos jours, entre 5 et 10 % de la population mondiale est concernée par la dyslexie, un trouble par ailleurs héréditaire. Ainsi, il ne fait aucun doute que la dyslexie ait été favorisée au cours de l’évolution humaine. Grâce à leurs caractéristiques, les personnes atteintes par ce trouble auraient joué un rôle important dans la survie de notre espèce. Cependant, notre époque donne une importance cruciale à la lecture et à l’écriture, si bien que les avantages des dyslexiques se retrouvent au second plan, derrière les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien.