in

Perseverance promet de nous partager les premiers sons martiens

Crédits : Nasa

À ce jour, aucun pays n’a réussi à envoyer de microphone sur Mars. De ce fait, nous n’avons jamais réellement entendu les sons émis à la surface de la planète rouge. Mais avec le lancement du rover Perseverance prévu cette semaine, tout devrait changer.

Les précédentes missions martiennes nous ont permis d’apprécier la surface de la planète rouge en images. En revanche, avoir le son s’est avéré beaucoup plus compliqué.

La Planetary Society, co-fondée par l’astronome Carl Sagan en 1980, a été la première organisation à proposer d’embarquer un microphone sur Mars. Nous sommes alors au début des années 90, à la veille de la mission Mars Polar Lander de la NASA.

Après avoir collecté plus de 100 000 dollars de fonds, Sagan et son équipe réussissent à mettre au point un premier instrument capable de résister à l’environnement martien extrême. Finalement, un comité de la NASA rejette l’idée. Une seconde chance de rattacher le microphone à la mission française Netlander se présente alors en 2007. Là encore, pas de chance : la mission est annulée.

Plusieurs années plus tard, un autre instrument du même genre est alors développé par la NASA pour être monté sur l’atterrisseur Phoenix en 2008. Malheureusement, un problème technique survenu peu avant le décollage oblige finalement la NASA à désactiver l’instrument.

Un premier pas avec la mission Insight

Une première esquisse de “sons martiens” nous a finalement été partagée par la mission InSight il y a quelques mois. L’atterrisseur, sur Mars depuis un peu moins de deux ans, avait alors enregistré des vibrations causées par le vent soufflant sur les instruments scientifiques.

Inaltérées, ces vibrations sont en revanche à peine audibles, ces dernières ayant été enregistrées à une fréquence de 50 hertz, à l’extrémité inférieure de ce que l’oreille humaine peut détecter. Une différence de fréquences que nous devons à l’atmosphère martienne, très fine et très peu dense (1% de l’atmosphère terrienne).

C’est pourquoi la NASA nous avait alors partagé ce fichier audio avec un son décalé de six octaves, de manière à ce que nous puissions les entendre.

Deux microphones sur Mars

Avec Perseverance, dont le lancement est prévu ce jeudi 30 juillet, la NASA nous promet cette fois d’écouter les véritables sons ondulants à la surface de la planète rouge. Pour ce faire, non pas un, mais deux microphones vont intégrer la mission Mars 2020.

Un premier instrument sera installé sur le module de descente (EDL) de Perseverance. Grâce à une caméra vidéo l’accompagnant, nous serons donc bientôt en mesure d’apprécier un atterrissage sur Mars avec le son et l’image.

Le second microphone sera de son côté installé sur la SuperCam du rover. Cet ensemble d’instruments (une caméra, deux lasers et quatre spectromètres) seront déployés pour analyser des composés organiques dans les échantillons de roche qui pourraient contenir des traces de vie microbienne passée.

Outre le fait de nous partager les différents sons environnants, ces deux microphones pourront également alerter les ingénieurs sur l’état de santé du rover lui-même. Les bruits étranges du mât qui pivote pourraient, par exemple, leur permettre de diagnostiquer différents problèmes techniques.

Source