Perseverance établit un nouveau record en pilotage automatique

perseverance
Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le rover Perseverance vient d’établir un record sur Mars en manœuvrant à travers une zone particulièrement dangereuse du territoire martien grâce à son système AutoNav. Au-delà de la prouesse technique, ce voyage aura permis aux chercheurs de gagner des semaines de temps précieux pendant lesquelles ils peuvent désormais faire davantage de recherches.

Pilotage automatique

Sur Mars, le rover Perseverance utilise un système de navigation automatique baptisé AutoNav. La technologie a été développée spécialement pour permettre aux engins spatiaux, tels que les rovers, de naviguer de manière autonome et de prendre des décisions en temps réel sur leur trajet. Le système repose essentiellement sur des caméras embarquées.

En ce qui concerne Perseverance, qui dispose de l’un des systèmes de ce genre les plus avancés, les images capturées sont ensuite analysées par des algorithmes pour détecter des caractéristiques telles que des rochers, des cratères, des pentes et autres obstacles. Sur la base de ces informations, le rover peut alors prendre des décisions sur la meilleure manière de naviguer en toute sécurité et avec la meilleure efficacité possible.

D’ordinaire, les équipes au sol envoient des commandes spécifiques pour chaque étape de la mission. Ces commandes sont préalablement préparées en fonction des objectifs. En général, ce processus prend plusieurs heures. Les commandes sont alors transmises à l’engin spatial par le biais de communications radio, puis le rover les exécute. Sur la base de la télémétrie reçue, les équipes au sol analysent les données et planifient les étapes suivantes de la mission.

Ainsi, en permettant à un rover d’effectuer sa propre navigation, l’AutoNav réduit la dépendance aux commandes de la Terre, ce qui est particulièrement important pour les missions de ce genre où les délais de communication peuvent être importants.

Ingenuity Perseverance
L’hélicoptère Ingenuity Mars de la NASA a pris cette photo du rover Perseverance lors de son 54e vol, le 3 août 2023. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Privilégier la science

Ce récent trajet long de 759 mètres complété grâce à ce système était particulièrement chargé en obstacles, note l’équipe de mission. Les contourner par voie classique aurait pris des semaines de planification. Or, plus les chercheurs sont concentrés sur le pilotage du rover, moins ils peuvent s’investir dans les différents projets scientifiques.

En ce qui concerne la mission, Perseverance a lancé sa quatrième campagne scientifique plus tôt ce mois-ci en explorant les régions intérieures du bord ouest du cratère Jezero. La région semble en effet riche en carbonates.

Pour rappel, ces minéraux se forment en présence d’eau riche en dioxyde de carbone. Leur présence indique donc que de l’eau liquide était bien présente à un moment donné dans le secteur de Perseverance. De plus, les carbonates ont la capacité de piéger des biomarqueurs, qui sont des composés organiques ou des isotopes spécifiques associés à la vie. Il est donc prévu que le rover collecte plusieurs échantillons dans la région. Ces derniers seront rapportés sur Terre (on l’espère) dans le cadre d’une mission future.