in

Perseverance collecte ses premiers échantillons de terre martienne

perseverance échantillon régolithe
Les deux trous forés pour collecter des échantillons de régolithe début décembre. Crédit : NASA/JPL-Caltech)

Perseverance a récemment collecté ses premiers échantillons de régolithe martien. Jusqu’à présent, le rover n’avait foré que de la roche. Ces nouveaux échantillons pourraient être essentiels pour comprendre les processus géologiques qui ont façonné la planète rouge.

Perseverance pourrait un jour nous permettre de répondre à une question essentielle : la vie est-elle un jour apparue sur Mars ? Pour le savoir, le rover opère dans le cratère Jezero qui abritait jadis un lac alimenté par un delta de rivière où des formes de vie microbienne auraient pu être conservées dans les sédiments.

Le principal objectif de Perseverance est de collecter des échantillons et de les stocker dans des tubes. Ces derniers seront ensuite récupérés lors d’une mission ultérieure pour être rapportés sur Terre au début des années 2030.

Jusqu’à présent, le rover a récolté une quinzaine d’échantillons prélevés dans des roches. Les 2 et 6 décembre derniers, les chercheurs se sont finalement attaqué à du régolithe (roches en miettes sous forme de poussière) qui a été prélevé dans un monticule de sable.

Des données essentielles

Outre le fait qu’ils pourraient contenir des signes révélateurs de vie, ces échantillons de régolithe sont également susceptibles de permettre de mieux appréhender les processus géologiques qui ont façonné Mars. Leur analyse sera aussi essentielle pour une exploration humaine de la planète rouge.

En effet, nous savons par expérience lunaire que le régolithe peut affecter une grande variété d’équipements, des panneaux solaires aux combinaisons spatiales en passant par l’appareil respiratoire des astronautes. Certains de ces grains de poussière pourraient effectivement être aussi fins que les composés de la fumée de cigarette. En outre, le régolithe martien pourrait contenir du perchlorate. Il s’agit d’un produit chimique toxique susceptible de constituer un risque pour la santé des astronautes en cas d’inhalation en grande quantité.

Par ailleurs, il est également possible que le régolithe martien représente une ressource importante pour les missions avec équipage en aidant à protéger les habitats contre le rayonnement solaire.

perseverance échantillon régolithe
Un échantillon de régolithe collecté par Perseverance le 2 décembre. Crédits : NASA/JPL-Caltech

C’est donc pour toutes ces raisons qu’il était essentiel d’inclure cette matière dans la collection de Perseverance. Dans quelques années, les scientifiques pourront l’étudier plus en détail en laboratoire avec une instrumentation de pointe.

Concernant la récupération des échantillons, il est question d’envoyer un atterrisseur dans une zone baptisée Three Forks d’ici la fin de la décennie. Perseverance lui remettra les tubes d’échantillons qui seront ensuite placés dans une petite fusée chargée de les mettre en orbite. Un orbiteur européen pourra alors les récupérer avant de les envoyer vers la Terre. Si tout se passe comme prévu, ces échantillons devraient arriver aux alentours de 2033.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.