in

Perseverance a toujours son caillou coincé dans sa chaussure

perseverance
Crédits : NASA/JPL-Caltech

Depuis plusieurs mois, le rover Perseverance a un compagnon de voyage en plus d’Ingenuity. Il s’agit d’une pierre coincée dans l’une de ses roues. Les scientifiques assurent que sa présence n’aura pas d’impact sur la mission scientifique du rover. Par ailleurs, une prochaine manœuvre pourrait bientôt la déloger.

Sur Mars depuis plus d’un an et trois mois, le rover Perseverance mène son enquête à l’intérieur du cratère Jezero, une région susceptible d’avoir abrité des formes de vie microbienne il y a très longtemps. Le rover embarque un tout nouveau sous-système pour collecter et préparer des échantillons martiens. Tout au long de son exploration, il doit collecter des roches et sédiments, les sceller dans des tubes et les stocker dans son châssis. Ces échantillons seront ensuite récupérés par une future mission pour être rapportés sur Terre.

Une pierre de compagnie

Perseverance a récemment adopté un petit compagnon en cours de route. Le rover a en effet accidentellement ramassé une roche le 4 février dernier (Sol 341).

Perseverance, ou Percy pour les intimes, a en effet ramassé plusieurs autres petites pierres dans sa roue avant droite au cours de sa mission, mais celles-ci sont toutes tombées en quelques jours ou quelques semaines. Des images récentes capturées par la caméra avant gauche du rover (Hazcam), qui permet l’évitement des obstacles, montrent en revanche que ce rocher est toujours présent 126 jours plus tard. Autrement dit, cette petite roche a fait de l’auto-stop avec Perseverance pendant un peu plus d’un quart de la mission.

Au départ, le rover explorait la formation de Máaz, une section du cratère de Jezero que les chercheurs soupçonnent d’être constituée d’anciennes coulées de lave. Depuis, Perseverance a parcouru plus 8,5 km, se préparant désormais pour l’ascension de l’une des pentes les plus abruptes du cratère. La manœuvre pourrait ainsi finalement déloger son passager clandestin. Si tel est le cas, la petite pierre se retrouvera alors entourée de roches très différentes.

perseverance
La petite roche est ici visible en bas à gauche de l’image. Le rover évoluait à l’époque dans le delta de Kodiak (19 avril). Crédits : NASA/JPL-Caltech

Notez que Perseverance n’est pas le seul rover martien ayant ramassé une pierre de compagnie. En décembre 2004, les opérateurs du rover Spirit (sur Mars entre janvier 2004 et mars 2010) avaient en effet dû opérer une manœuvre de virage serré pour déloger une roche de la taille d’une pomme de terre logée dans sa roue arrière droite. Les responsables de missions craignaient que sa présence ne cause des dommages importants.