in

Des perles de verre translucides repérées sur la face cachée de la Lune

Crédits : Xiao et al., Science Bulletin, 2022

La mission Yutu-2 a fait une autre trouvaille fascinante sur la face cachée de la Lune. Dans la revue Science Bulletin, une équipe de chercheurs chinois décrit la découverte de petites billes de verre translucides scintillant au milieu de la poussière. De quoi s’agit-il précisément ?

Le 3 janvier 2019, la Chine marquait les esprits en se posant en douceur sur la face cachée de la Lune. L’atterrisseur et son rover Yutu 2 sont actuellement toujours positionnés dans le cratère Von Karman, au niveau du pôle sud.

Au cours de son périple (plus de 850 mètres parcourus), le rover de 140 kilos est tombé sur quelques surprises, dont d’étranges petites pierres, tantôt de forme très allongée, tantôt de forme très carrée. Finalement, les scientifiques chinois ont affirmé qu’il ne s’agissait que de simples roches excavées suite à l’impact de météorites. Plus récemment, le rover est tombé sur d’autres surprises : des perles de verre.

Des billes translucides sur la Lune

Ces objets ne sont pas nouveaux sur la Lune. Ce type de matériau se forme en effet lorsque le silicate est soumis à des températures élevées. Or, le volcanisme (par le passé) et les impacts de météorites peuvent générer suffisamment de chaleur pour entraîner la formation de verre sur place.

Ces petites sphérules restent néanmoins intéressantes, car elles sont un peu différentes de celles repérées sur l’autre face lunaire lors des missions précédentes. Ces dernières ont en effet tendance à avoir une taille inférieure à un millimètre, bien que certaines (repérées dans le cadre de la mission Apollo 16) mesuraient jusqu’à quarante millimètres. Selon l’équipe chinoise dirigée par le géologue planétaire Zhiyong Xiao, de l’Académie chinoise des sciences, les billes de verre identifiées par Yutu-2 mesurent ici quinze à vingt-cinq millimètres de diamètre.

De plus, les sphérules sur cette face cachée semblent être translucides ou semi-transparentes et ont un éclat vitreux, contrairement à celles identifiées précédemment.

perles de verre lune
Crédits : Science China Press

Quelle origine ?

Toutes ont été trouvées près de nouveaux cratères, ce qui pourrait suggérer qu’elles se sont formées lors d’impacts de météorites lunaires. Il reste cependant possible qu’elles aient été déjà présentes sous la surface avant d’être simplement excavées par des impacts.

Cependant, les chercheurs estiment que l’explication la plus probable est qu’elles se sont formées à partir de verre volcanique appelé anorthosite ayant de nouveau fondu suite à des impacts, se reformant ensuite en billes translucides. Cela pourrait faire des objets l’équivalent lunaire de formations terrestres appelées tectites. Il s’agit de petits objets vitreux de la taille de cailloux formés lorsque le matériau terrestre fond, se vaporise dans l’air, puis durcit avant de retomber au sol.

S’il s’agit bien de tectites lunaires, ces dernières pourraient être assez courantes sur la surface lunaire. « En tant que première découverte de globules de verre macroscopiques et translucides sur la Lune, cette étude prédit que de tels globules devraient être abondants à travers les hautes terres lunaires, fournissant des cibles d’échantillonnage prometteuses pour révéler l’histoire des premiers impacts de la Lune« , écrivent les chercheurs. Toutefois, nous ne pouvons pas le savoir avec certitude tant que Yutu-2 n’aura pas obtenu de données de composition.