in

Le Pentagone est prêt à lutter contre les zombies

Crédits : Daniel Hollister / Flickr

Prêt à lutter contre toutes les menaces possibles, envisageables et imaginables, le Pentagone n’hésite pas à envisager des scénarios totalement absurdes comme une invasion… de zombies !

Un plan anti-zombie… canular ?

Malgré les apparences, ce n’est pas un canular, mais bel et bien un plan ultra-confidentiel du Pentagone nommé « CONOP 8888 » (on se croirait dans un film de science-fiction avec un nom pareil). Révélé mardi dernier par le site américain Foreign Policy, il s’agit d’un vrai plan anti-zombie conçu par les meilleurs stratèges de la sécurité américaine.

Pourquoi les zombies ? Y aurait-il une menace réelle ?

Les fans de The Walking Dead seront peut-être déçus, mais il ne faut pas voir le signe d’une menace zombie pesant potentiellement sur l’humanité. Comme l’a expliqué la chaîne américaine NBC, il s’agit juste d’un scénario d’entraînement consistant à l’isolation de zombies par des militaires de la défense américaine, ils encerclent les morts-vivants par des manoeuvres stratégiques avant de les exterminer. L’exercice est fait le plus sérieusement du monde par des soldats devant se préparer à n’importe quel type d’agression.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, les Américains ont tout prévu, même si les zombies nous envahissaient vraiment ! Le document que s’est procuré Foreign Policy montre que les spécialistes de la sécurité américaine savent faire preuve d’une imagination débordante, car ils ont imaginé des zombies végétariens, des zombies magiques, des zombies extraterrestres et des zombies poulets (« les poulets sont les seules formes de zombies qui existent réellement aujourd’hui » est-il écrit dans le document.

Là, vous commencez probablement à douter de sa véracité..

Vous avez raison, c’est quand même difficile à croire ! Mais le fichier est daté du 30 avril 2011 et ce n’est vraiment pas une plaisanterie. Les auteurs expliquent au début du document qu’ils se sont inspirés des zombies pour imaginer la pire et la plus inattendue des menaces possibles sans que l’on puisse croire à la préparation d’une vraie opération militaire en cas de fuite : « Nous devions éviter à tout prix que ce plan d’entraînement soit pris pour un vrai plan […], comme si nous avions utilisé de vrais pays comme la Tunisie ou le Nigeria. »

>> Accès au document déclassifié

Source : CNN