in

Le Pentagone veut anticiper des événements à l’aide d’une intelligence artificielle

Crédit image : Royal Air Force

Dernièrement, un haut responsable américain a fait une étonnante déclaration. L’armée des États-Unis dispose d’une intelligence artificielle capable d’anticiper plusieurs jours à l’avance certains événements. Il peut par exemple s’agir de mouvements de troupes ou encore de lancements de missiles.

Une intelligence artificielle qui prévoit les mouvements ennemis

Les États-Unis ont mené un imposant exercice lors de la 3e édition du programme Global Information Dominance Experiments (GIDE). Plus d’une dizaine de commandements de l’armée américaine étaient présents pour assister à la présentation de solutions pour dominer le secteur de l’information et rendre plus faciles les prises de décision face à une crise. Comme l’explique un communiqué publié par le département de la Défense (DoD) le 28 juillet 2021, une intelligence artificielle (IA) est capable d’anticiper des événements à venir sur plusieurs jours.

Cette révélation est celle du général Glen D. VanHerck, commandant du North American Aerospace Defense Command (NORAD) et de l’U.S. Northern Command. L’intéressé rappelle que le programme GIDE a pour but d’exploiter les différentes données des radars, des satellites, des services de renseignement et de nombreux capteurs à l’aide d’une IA. En utilisant ces données, l’IA est capable de prévenir des mouvements de troupes, des lancements de missiles ou encore le déplacement d’avions et de sous-marins.

Komsomolets sous-marin
Crédits : Public Domain / Wikipedia

Un grand changement dans la façon d’utiliser les données

Les données en question sont si nombreuses que des analystes seraient incapables de les prendre compte, même en cas de solide expérience. Le général Glen D. VanHerck affirme que l’intervention de l’IA représente ici un changement fondamental dans la manière d’utiliser les données pour permettre une plus grande capacité de décision en matière de stratégie et de tactique. Toutefois, il estime qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle technologie en soi.

Le général a également voulu se montrer rassurant envers les personnes craignant que les actuelles IA engendrent un jour une sorte de Skynet, comme dans la célèbre saga Terminator. Le programme GIDE est seulement une arme de dissuasion dont la particularité est d’anticiper certaines décisions de l’ennemi. De plus, l’IA n’est pas pensée pour prendre elle-même des décisions. En effet, elle propose des options que des décideurs humains valident ou non. Ainsi, les États-Unis disposent aujourd’hui d’un genre de Minority Report pour militaires.

En 2017, la Chine testait quant à elle un système de surveillance s’appuyant sur une intelligence artificielle capable d’anticiper les crimes et délits. Destiné au contrôle de la population, le dispositif passe en revue des milliers d’images de caméras de surveillance présentes dans une cinquantaine de villes à travers le pays. Cette IA aurait la possibilité détecter les visages et d’analyser les comportements, par exemple des démarches suspectes.