in

Le Pentagone parie sur ce projet de petit aéronef VTOL polyvalent

Crédits : capture Vimeo / Valkyrie Systems Aerospace

Sur de nombreux fronts, le département de la Défense américain prépare l’avenir. Un des projets actuels retenant l’attention se nomme HoverJet Guardian. Il s’agit d’un aéronef VTOL de taille réduite dont les spécificités sont multiples.

Un VTOL aussi rapide qu’un jet

L’avenir du monde devra composer avec les avancées militaires. Et le Pentagone est une des entités les plus actives au niveau de la recherche de solutions dans ce domaine. Ces dernières années, le département de la Défense américain a en effet dévoilé de nombreux projets : le test des capacités de l’IA dans un combat aérien face à un humain, le développement d’un surprenant avion sans ailerons ni gouvernail ou encore l’élaboration d’une arme anti véhicules-bélier.

L’année dernière, un de ces projets est néanmoins plutôt passé inaperçu. Comme l’expliquait New Atlas, avec sa plateforme de recherche et développement AFWERX de l’US Air Force, le Pentagone finance un projet d’avion à décollage et atterrissage vertical (VTOL). Or, une machine conçue par la start-up Valkyrie Systems Aerospace semble avoir répondu aux attentes. Baptisé HoverJet Guardian, l’engin peut être piloté par un humain ou se mouvoir de façon autonome. L’appareil comporte quatre à huit hélices, mais une fois dans les airs, il actionne un réacteur lui permettant d’atteindre une vitesse s’approchant de celle d’un jet.

VTOL Pentagone 2
Crédits : capture Vimeo / Valkyrie Systems Aerospace

Trois configurations différentes

Valkyrie Systems Aerospace affirme que le HoverJet Guardian peut atteindre près de 550 km/h en vitesse de croisière. Toutefois, il est également question de pointes à environ 1 130 km/h. Néanmoins, le VTOL se distingue également par son endurance : une quinzaine d’heures de vol à une altitude maximale de 12 000 mètres. Sa masse est en outre de 5,5 tonnes, mais bénéficie d’une capacité de charge utile de plus de 900 kg.

Outre ces prédispositions techniques, le HoverJet Guardian intéresse par sa prétendue capacité à s’adapter à des missions très différentes. Ainsi, trois configurations seront disponibles : aéronef, hovercraft et amphibie. En revanche, on dispose de peu de détails concernant les deux dernières configurations. De plus, ce projet en est encore au stade de la conception 3D comme le montre la présentation disponible en fin d’article.

S’il n’existe pas encore de prototype du HoverJet Guardian, Valkyrie Systems Aerospace a tout de même annoncé un « système de poussée vectorielle » ayant fait l’objet d’un dépôt de brevet. Évidemment, une preuve de concept sera nécessaire afin de faire gagner au projet davantage de crédibilité. Il n’en demeure pas moins qu’un VTOL capable d’atterrir et d’amerrir partout en toutes conditions, et ce, tout en emportant du matériel à grande vitesse dans les airs serait un atout indéniable pour l’US Air Force.