in

Pékin s’enfonce de onze centimètres par an

Crédits : CobbleCC / Wikipédia

C’est un total désastre écologique auquel est confrontée la capitale de Chine Pékin, qui s’affaisse chaque année de onze centimètres. Des mesures ont été prises pour contrer le phénomène, mais rien ne permet de dire que cela suffira.

Déjà tristement célèbre pour ses nuages opaques de pollution ou encore pour ses tempêtes de sable, Pékin connaît un autre désastre écologique, faisant plonger la capitale chinoise de 11 centimètres par an, comme le montre une récente étude publiée dans la revue scientifique Remote Sensing. En première ligne des causes de cet affaissement impressionnant, l’exploitation intensive des eaux souterraines.

Un affaissement continu, aussi appelé subsidence, que la Chine tente d’enrayer avec notamment, en 2015, l’inauguration d’un gigantesque projet de déviation des eaux, consistant en l’alimentation du nord du pays avec les eaux du sud. Pour ce projet, ce sont 2 400 kilomètres de canaux et de tunnels qui ont été installés pour approvisionner la capitale et ses vingt millions d’habitants, pour une capacité de 44,8 milliards de mètres cubes. Cela suffira-t-il à changer le cours des choses, rien n’est moins sûr.

Capture d’écran 2016-06-28 à 19.15.42
Crédits : MDPI / Remote Sensing

Le pompage intensif des gigantesques réserves d’eaux souterraines présentes sous le sol de la capitale effectué par les secteurs de l’agriculture et de l’aménagement paysager est à l’origine de ce phénomène géologique. Ainsi, à la manière d’une éponge desséchée, le sol se comprime. De plus, le gouvernement peine à contenir ce pompage intensif, pourtant réglementé. « Il y a quelques règles, mais leur application est incertaine » explique Ma Jun, directeur de l’Institut des Affaires publiques et environnementales de Pékin.

Pékin n’est pas la seule mégapole asiatique à connaître ces menaces qui laissent planer le doute sur leur futur, puisqu’on peut y ajouter Shanghai, Bangkok (12 cm par an), Tokyo, Dacca ou encore Jakarta, qui connaît un affaissement proche de 28 cm par an, au même titre que la capitale du Mexique, Mexico.

Source