in

Un pêcheur a été avalé puis recraché par une baleine à bosse

Crédits : Craig Lambert / iStock

Un pêcheur aurait passé pas loin d’une minute dans la bouche d’une baleine à bosse avant de s’en sortir miraculeusement sans blessure sérieuse. L’affaire a tout d’un canular et pourtant, un expert juge cette histoire crédible.

Une histoire incroyable impliquant une baleine à bosse

Les baleines sont des animaux fascinants. Elles reviennent régulièrement dans les médias, notamment parce qu’elles sont particulièrement touchées par les activités humaines ainsi que le réchauffement climatique. Néanmoins, elles peuvent aussi être au cœur d’histoires plus rocambolesques.

Originaire de Provincetown à 200 km de Boston (États-Unis), Michael Packard peut en témoigner. Il a en effet raconté sa mésaventure au quotidien local Cape Cod Times le 14 juin 2021, une nouvelle rapidement relayée par la chaîne CBS Boston (voir en fin d’article). Alors qu’il pêchait le homard, une baleine à bosse a tenté de l’avaler. L’homme aurait passé trente à quarante secondes dans la bouche fermée de l’animal avant que cette dernière ne remonte à la surface et le recrache.

“Je me suis dit : ‘ça y est, je vais mourir’. Et j’ai pensé à mes enfants, ma femme, y a vraiment aucun moyen de se sortir de là. Et subitement, elle a fait irruption à la surface, s’est mise à secouer la tête. J’ai été projeté en l’air et j’ai atterri dans l’eau. Et j’étais libre, je flottais simplement… Je n’arrivais pas à croire que je m’en étais sorti”, a raconté Michael Packard.

baleine a bosse
Une baleine à bosse – Crédits : Wikimedia Commons

Un expert écarte la possibilité d’un canular

Le miraculé n’a aucune blessure sérieuse, mais a tout de même eu le corps couvert d’hématomes. En tout, cas cette mésaventure ayant débuté à treize mètres de profondeur s’est terminée à la surface sans tragédie. De nombreuses personnes pourraient croire à un canular, comme il en existe des dizaines chaque année. Et pourtant, Michael Packard bénéficie du soutien d’un témoin, un certain Josiah Mayo qui l’accompagnait pour cette partie de pêche. Ce dernier a vu toute la scène et suivait la position de Michael Packard grâce aux bulles remontant à la surface. Il a également appelé les sauveteurs et a aidé à repêcher la victime.

Jooke Robbins, qui dirige des études sur les baleines à bosse au Centre des études côtières de Provincetown, a expliqué que Josiah Mayo était le fils d’un des chercheurs du centre, également expert en baleine. Elle a donc déclaré bien connaître les personnes impliquées dans l’affaire et ne remet pas du tout leur parole en doute.

Bien qu’il n’y ait jamais eu d’antécédents de ce genre, rien ne semble impossible. En effet, les baleines à bosse en quête de nourriture ont tendance à foncer bouche ouverte afin d’avaler un maximum de poissons, avant de recracher l’eau par leurs fanons. Néanmoins, Michael Packard n’aurait pas pu être avalé puisque si la bouche des baleines est assez large, leur gorge est finalement assez étroite. Par ailleurs, la baleine, encore jeune, n’aurait pas compris assez rapidement la présence d’un intrus. Celle-ci aurait donc été surprise et aurait décidé d’ouvrir la bouche afin de le faire sortir.