in ,

Paris : un homme blessé par l’explosion de sa cigarette électronique

Crédits : Wikimedia Commons

Alors que l’industrie de la cigarette électronique est en pleine tourmente, un nouveau fait divers a été rapporté. Un Parisien a été blessé par l’explosion de sa cigarette électronique alors que ce dernier venait d’assister à la naissance de son premier enfant.

Plus de peur que de mal

Récemment, Farouk, 36 ans, se trouvait dans la maternité de l’hôpital Tenon dans le XXe arrondissement de Paris. L’intéressé a assisté à la naissance de son fils, ce qui devait être un des plus beaux jours de sa vie comme le rapporte Le Parisien dans un article du 3 novembre 2019. Après l’accouchement, l’homme se rend à la nurserie afin de prendre son enfant dans ses bras. Une des sages-femmes lui propose alors d’aller prendre l’air quelques minutes afin de souffler un peu. Celui-ci emprunte l’ascenseur et subitement, une explosion retentit. Il s’agissait de l’accumulateur de sa cigarette électronique.

L’intéressé a déclaré que l’explosion avait généré un bruit important, mais également beaucoup de fumée et d’étincelles. Le pire a toutefois été évité, car Farouk était avec son enfant quelques minutes auparavant ! En revanche, l’explosion de la batterie lui a rapidement causé une vive douleur à la jambe. Farouk a donc été pris en charge à l’hôpital et les médecins lui ont diagnostiqué des brûlures aux deuxième et troisième degrés au niveau de la cuisse.

Crédits : Vaping360 / Flickr

L’homme porte plainte

De telles explosions sont plutôt rares, mais plusieurs cas ont été rapportés en France et ailleurs dans le monde. Selon L’Indépendant, citant l’agence fédérale des situations d’urgence Fema, il y a eu 195 incendies et explosions liés à des cigarettes électroniques aux États-Unis entre 2009 et 2016.

Farouk a déclaré avoir acheté l’appareil quelques semaines seulement avant l’incident. Il a également indiqué avoir contacté la boutique en question qui lui a simplement répondu de faire attention. L’homme a donc décidé de prendre un avocat et a déposé plainte. L’objectif ? Obtenir une enquête sérieuse afin de comprendre ce qu’il s’est réellement passé. L’intéressé estime que des boutiques de ce genre ayant pignon sur rue ne devraient pas vendre de produits aussi dangereux. Par ailleurs, Farouk a estimé avoir eu beaucoup de chance pour son enfant qu’il tenait peu avant l’explosion, mais également pour ses parties génitales qui se trouvaient proches de la zone touchée.

Rappelons au passage que “l’affaire de la cigarette électronique” aux États-Unis pourrait prochainement connaître un dénouement. La société Juul, spécialisée dans la vente d’e-cigarettes, vient d’être accusée d’avoir vendu 1 million de produits contaminés. Or, ceci pourrait expliquer l’apparition de cette mystérieuse maladie pulmonaire ayant touché un millier de personnes pour une vingtaine de décès.

Articles liés :

L’État de New York interdit à son tour la vente de cigarettes électroniques aromatisées

Des contaminants microbiens retrouvés dans les cigarettes électroniques

L’Inde vient d’interdire la vente et la consommation de cigarette électronique à ses 1,3 milliard d’habitants !