in

Paris : des architectes veulent cultiver des algues sur la façade d’un immeuble

Crédits : XTU Architects

Un cabinet d’architectes basé dans la capitale française prévoit d’installer une “biofaçade” sur un futur immeuble du XIIIe arrondissement. Le but ? Tester un dispositif de culture d’algues destiné à capter le dioxyde de carbone et à améliorer l’isolation des constructions.

La culture d’algues est la spécialité du cabinet parisien XTU Architects, et un concept qui a nécessité plusieurs années de développement. Il est plus précisément question de micro-algues à cultiver sur la façade de bâtiments. Ce dispositif pourrait fournir une isolation supplémentaire naturelle, tout en limitant l’impact environnemental en ville via la production d’oxygène et la captation de CO2.

Comme l’a indiqué le magazine We Demain dans un article du 23 octobre 2018, le cabinet XTU Architects a présenté un projet de biofaçades enveloppant en partie un bâtiment lauréat de l’appel à projets Réinventer Paris. Cette construction, qui verra le jour dans le XIIIe arrondissement de la capitale, devrait être dotée d’une centaine de mètres carrés de biofaçades !

biofacade 2
Crédits : XTU Architects

« Grâce aux photobioréacteurs installés dans les vitrages qui captent la lumière du soleil, les microalgues se reproduisent à vive allure. Elles sont récoltées via des tuyaux d’évacuation », explique Anouk Legendre, porteuse du projet.

Non seulement les micro-algues absorbent le CO2 et produisent de l’oxygène, mais celles-ci fournissent une isolation efficace en hiver – évitant les pertes de chaleur. Elles sont également prévues pour rafraîchir le bâtiment en été. Par ailleurs, ces algues se reproduisent à vive allure et après récolte, peuvent servir à l’élaboration de produits cosmétiques, d’aliments ainsi que de médicaments.

En mai 2018, XTU Architects avait déjà présenté un projet de biofaçades en micro-algues dans le cadre d’un complexe de quatre tours de verre torsadées – les “French Dream Towers”. Celles-ci devraient être érigées à Hangzhou en Chine, une ville située à une centaine de kilomètres de Shanghai.

Articles liés :

Mise au point de vitres solaires pour chauffer ou refroidir les bâtiments

Pourquoi les villes ont tout intérêt à se couvrir de toitures végétalisées

Ces français imaginent à quoi pourrait ressembler le “Manhattan du désert” !