in

Le plus grand parc éolien offshore du monde bientôt construit au Royaume-Uni

Crédits : Dogger Bank

À Dogger Bank, au Royaume-Uni, la construction du plus grand parc éolien offshore du monde débutera dans quelques mois. À terme, ces installations pourront fournir de l’électricité à plus de six millions de foyers britanniques.

Le Royaume-Uni est depuis quelques années leader mondial de l’éolien offshore, capable aujourd’hui d’alimenter 4,5 millions de foyers britanniques par an. Toutefois, le pays ne compte pas s’arrêter là. Le groupe énergétique SSE et son partenaire norvégien Equinor s’apprêtent en effet à démarrer la construction de ce qui sera le plus grand parc éolien offshore au monde. Les deux groupes ont en effet annoncé jeudi 26 novembre avoir validé la décision d’investissement.

Un projet en trois phases

Ce parc éolien sera développé en trois étapes : Dogger Bank A, Dogger Bank B et Dogger Bank C. Le financement pour les deux premières phases du projet coûtera six milliards de livres (environ 6,7 milliards d’euros). À terme, le projet global devrait en coûter neuf milliards.

Le projet sera établi à Dogger Bank, un banc de sable isolé retrouvé dans le centre et le sud de la mer du Nord couvrant les eaux britanniques, allemandes, danoises et néerlandaises. La région reliait avant la dernière période glaciaire le Royaume-Uni à l’Europe continentale.

parc éolien
Crédits : Fill/Pixabay

La plus grande éolienne du monde

Ce parc offshore sera également le premier à présenter la Haliade-X de General Electric (GE), la plus grande éolienne au monde. Chaque structure présentera un rotor de 220 mètres, des pales de 107 mètres de long et 38 000 m3 de prise au vent. Surplombant la mer à 260 mètres de haut, chacune de ces éoliennes, qui feront presque la taille de la Tour Eiffel, aura une capacité de douze mégawatts. On estime qu’une rotation du Haliade-X alimentera une maison britannique pendant deux jours.

Notez que chaque phase aura une capacité de production installée allant jusqu’à 1,2 gigawatt (GW). Une fois terminé, Dogger Bank alimentera jusqu’à six millions de foyers par an au Royaume-Uni, ce qui équivaut à 5% de la demande d’électricité du pays.

Pour rappel, le Royaume-Uni vise la neutralité carbone d’ici 2050. Ce projet éolien intègre ainsi le plan de “Révolution industrielle verte” récemment promu par Boris Johnson qui vise à dynamiser le secteur des énergies renouvelables. L’objectif sera de quadrupler l’actuelle production pour atteindre 40 gigawatts d’ici 2030. Pour rappel, le gouvernement britannique a récemment communiqué son intention de se passer complètement de charbon d’ici 2025.

Parmi les autres mesures importantes, il sera également interdit de vendre de nouveaux véhicules essence et diesel au Royaume-Uni dès 2030.