in

Le panorama le plus détaillé jamais vu de Mars, signé Perseverance

Crédits : NASA/JPL

Le rover Perseverance a capturé des milliers d’images incroyables depuis son arrivée sur Mars en février 2021, mais aucune d’entre elles n’est aussi détaillée que son dernier panorama. Ce dernier, récemment publié par l’équipe de mission, nous présente une combinaison d’images individuelles assemblées pour créer un paysage de plusieurs milliards de pixels.

L’incroyable image a été capturée dans l’ancien delta du cratère de Jezero, où le rover Perseverance est à la recherche de signes de vie passée. Ce dernier fut creusé il y a environ 3,5 milliards d’années par une rivière se déversant dans le cratère.

Le rover a capturé cette nouvelle vue à l’aide de son système de caméra Mastcam-Z. Les images ont été prises les 12, 13, 16 et 17 juin derniers lors de l’exploration initiale du delta par le rover. Pas moins de 1 118 images individuelles ont ensuite été assemblées pour former une mosaïque de 2,5 milliards de pixels aux couleurs améliorées. C’est le panorama le plus détaillé jamais pris sur une autre planète. Et il est magnifique.

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, les traces du rover sont visibles à droite de l’image, tandis qu’une falaise rocheuse de dix mètres de haut se dresse en face de lui. Ces roches sont en place depuis des milliards d’années, endurant l’érosion éolienne pour prendre lentement leurs formes déchiquetées.

La vidéo ci-dessous propose une visite guidée du nouveau panorama. Voir l’image en pleine résolution ici.

Des échantillons prometteurs

Les chercheurs pensent que ces roches à grains fins pourraient abriter des traces de vie ancienne. Dans le cadre de ses opérations scientifiques dans la région, Perseverance a déjà collecté quatre échantillons depuis le 7 juillet, portant à douze le nombre total d’échantillons de roche scientifiquement convaincants. Le rover a également trois autres tubes d’échantillons déjà scellés. L’un contient un peu d’atmosphère martienne, tandis que les deux autres ne sont que des « tubes témoin ».

D’après l’équipe de mission, ces quatre derniers échantillons seraient également chargés en molécules organiques, ce qui est très prometteur.

Pour rappel, les molécules organiques sont constituées d’une grande variété de composés constitués principalement de carbone et comprennent généralement des atomes d’hydrogène et d’oxygène. Ils peuvent également contenir d’autres éléments. Bien qu’il existe des processus non liés à la vie capables d’en produire, certains de ces composés restent des éléments chimiques de base de la vie. La présence de ces molécules spécifiques est ainsi considérée comme une biosignature potentielle. L’analyse de ces échantillons, une fois retournés sur Terre au début des années 2030, devrait nous en apprendre davantage.