in

Les panneaux annonçant le nombre de morts sur les autoroutes sont-ils vraiment utiles ?

Crédits : Jonathan Hall / Université de Toronto

Présents particulièrement sur les autoroutes, les panneaux à messages variables (PMV) ont notamment pour fonction d’informer les automobilistes du nombre de morts sur la route. Néanmoins, une étude nord-américaine récente laisse penser que ces panneaux seraient plutôt contre-productifs.

Une augmentation des accidents

Les PMV servent à informer les usagers de la route quant à la survenue d’un accident, d’un ralentissement ou encore de conditions météorologiques difficiles. La plupart de ces panneaux ont ainsi vocation à faire en sorte que les automobilistes se montrent plus prudents sur la route. C’est également le cas des panneaux qui informent les conducteurs du nombre de décès. Pour Jonathan Hall de l’Université de Toronto (Canada) et Joshua Madsen de l’Université du Minnesota (États-Unis), ces panneaux affichant des statistiques ne seraient cependant pas vraiment utiles, un peu comme les photos qui se veulent choquantes sur les paquets de cigarettes.

Dans le cadre de leur étude publiée dans la revue Science le 22 avril 2022, les chercheurs ont en effet analysé les données de plusieurs autoroutes de l’état du Texas. Environ 880 PMV de ces autoroutes ont affiché de manière constante les statistiques de décès pendant une semaine durant chaque mois. Ensuite, le duo a analysé les données quant au nombre d’accidents survenus sur ces autoroutes entre 2010 et 2017 (environ 845 000), notamment lors des semaines de diffusion des messages.

PMV panneaux message variable route 2
Crédits : Texas Department of Transportation

Selon leurs résultats, les accidents ont augmenté de 1,35 % dans les dix kilomètres suivant les PMV lorsque les chiffres des décès y étaient affichés. Sans équivoque, les chercheurs indiquent que depuis ses débuts en 2012, cette campagne de prévention aurait provoqué au moins 2 600 accidents et 16 décès supplémentaires par an.

Un impact sur la concentration et les capacités cognitives

Ces chiffres plutôt étonnants peuvent toutefois s’expliquer. Selon les chercheurs, les statistiques concernant les décès sur la route sont si flagrantes que le conducteur est soudainement distrait. Ainsi, sa concentration est susceptible de chuter et les risques d’accident sont plus importants. De plus, ces statistiques peuvent rendre une partie des automobilistes anxieux, ce qui pourrait également impacter leurs capacités cognitives. Gerald Ullman, un ingénieur qui n’a pas participé à l’étude, mais qui a donné son avis dans une publication résumant ces travaux, qualifie l’hypothèse de contre-intuitive, mais estime que l’analyse est tout de même solide.

D’une manière générale, ce genre de conclusion ne fait pas l’unanimité, mais l’étude a le mérite de remettre en question l’utilité réelle des PMV qui affichent les statistiques de décès sur la route. La prochaine étape pour les chercheurs est d’enquêter davantage sur l’augmentation des décès pour en identifier les raisons précises.