in

Les étudiants d’Oxford votent l’interdiction de la viande dans les menus du campus

"The Great Hall" , à l'Université d'Oxford, qui a inspiré la Grande Salle dans les films Harry Potter. Crédits : Pixabay

L’Union des Étudiants d’Oxford, qui représente les étudiants de la prestigieuse université anglaise, vient de voter l’interdiction de la viande dans les menus des cantines du campus. Le but : lutter contre le réchauffement climatique.

Il existe aujourd’hui plusieurs grandes sources d’émission de gaz à effet de serre. La production animale est l’une d’entre elles, représentant actuellement environ 15 % de toutes les émissions anthropiques (dioxyde de carbone, méthane et protoxyde d’azote). Et ça ne va pas aller en s’améliorant. Une étude publiée il y a quelques mois suggérait en effet que les élevages intensifs, très gourmands en énergie, allaient jouer un rôle de plus en plus important au cours des prochaines décennies dans l’augmentation des émissions carbone.

Cet impact de la production de viande sur le climat, plusieurs structures universitaires britanniques le prennent très au sérieux. Depuis l’année dernière par exemple, les cafétérias de l’Université de Cambridge ne proposent plus de bœuf ni d’agneau dans leurs menus. Ces options ont depuis été remplacées par d’autres types de viande moins productrices de gaz à effet de serre comme la volaille ou le poisson, ou par des choix végétariens.

Et ça marche. Grâce à cette approche, l’Université a en effet signalé une réduction de 33% des émissions de carbone et de 28% de l’utilisation des terres par unité de nourriture. Le tout en bénéficiant du même nombre de ventes et en offrant des options plus saines.

Elle n’est pas la seule. Rappelons en effet que depuis quelques mois, les produits à base de viande de bœuf ne sont également plus disponibles non plus dans les cafés et les magasins de l’institution de l’Université Goldsmiths de Londres.

oxford Goldsmiths
Le bâtiment principal du Goldsmiths College. Crédits : Pixabay

Oxford prête à basculer aussi

L’Union des étudiants d’Oxford, qui représente les étudiants de la prestigieuse université anglaise, vient en effet de voter à son tour l’interdiction de la viande dans les menus des cantines du campus, pour lutter contre le réchauffement climatique. Cette mesure a été adoptée il y a quelques jours à la majorité, soit plus de deux tiers des votants.

« En tant que première université du Royaume-Uni, la nation se tourne vers Oxford pour son leadership, mais Oxford a montré un manque de leadership dans la lutte contre le changement climatique », ont notamment écrit les étudiants. De cette manière, ils espèrent ainsi montrer l’exemple aux autres universités du pays. Notez que ce syndicat ne peut à lui seul modifier le règlement de la structure. Aussi, les étudiants devront maintenant faire pression sur l’administration de l’université afin que cette interdiction soit officiellement actée.

Enfin, soulignons que cette volonté d’interdire la viande n’est pas passée inaperçue auprès des membres de la Countryside Alliance, une organisation de défense de l’agriculture et du monde rural. Ces derniers, naturellement, déplorent cette ambition. « Les agriculteurs britanniques produisent l’une des meilleures viandes rouges du monde, tout en respectant les normes éthiques et environnementales les plus strictes (…) » ont-ils écrit. « Les étudiants attendent des cours à l’université, par des régimes », a déclaré le groupe, qui considère les intentions louables, mais pour qui il s’agit d’une « mauvaise approche ».