in ,

Oxagon : un projet de cité flottante industrielle très controversé

oxagon cité flottante
Crédits : capture YouTube / Neom

En Arabie saoudite, les responsables de l’initiative Neom bâtissent actuellement Oxagon. Il s’agit d’un port, d’une ville flottante ainsi que d’un centre industriel et de recherche et développement. Néanmoins, ce projet très controversé pourrait être impossible à réaliser.

Un projet plein de promesses

Lancé en 2017, le désormais célèbre programme Neom est une mégalopole futuriste comprenant principalement quatre régions, à savoir The Line, Sindalah, Trojena et Oxagon. La plus populaire de ces régions est The Line, une ville écologique de 170 km de long pour 200 m de large avec des gratte-ciel de 500 m de hauteur. Sindalah est une station insulaire touristique et Trojena, une station de ski luxueuse dans le désert.

Néanmoins, la région la plus préoccupante actuellement est peut-être Oxagon. Ce projet de cité industrielle flottante abriterait un écosystème portuaire entièrement automatisé. Le chantier étant bien avancé, la cité devrait accueillir ses premiers habitants dès 2024. Comme l’explique la plateforme dédiée au projet, Oxagon devra intégrer un centre industriel avec des usines et des espaces de recherche et développement, un centre d’innovation, un port, un hub logistique ainsi qu’une chaîne d’approvisionnement et une ville.

Différentes notions sont d’ores et déjà associées au projet, notamment une mobilité autonome et durable, une modernité dans les constructions, les énergies renouvelables ou encore la désalinisation de l’eau et le management des eaux usées. Citons également une chaîne d’approvisionnement boostée à l’IA, une connectivité avec les routes du commerce mondial, des « communautés florissantes » et des données visant à aider à la planification de la ville. Sur le papier, Oxagon semble donc être une ville parfaite dont les responsables ont vanté certains mérites. Il est notamment question de préserver l’environnement autour de la cité. Néanmoins, la ville elle-même pourrait causer certains problèmes.

oxagon cité flottante 2
Crédits : capture YouTube / Neom

Une absence de transparence sur Oxagon

De par son activité portuaire, Oxagon accueillera des porte-conteneurs et navires qui rejettent une pollution est plus que significative : CO2, oxyde d’azote, oxydes de soufre et autres particules. Le dégazage en haute mer est aussi inquiétant. Cette pratique illégale, mais courante a en effet pour but de larguer les eaux usées des navires dans la mer. Or, l’environnement marin du site accueillant Oxagon est composé de réserves maritimes abritant des espèces rares et protégées.

Oxagon est également présentée comme étant la plus grande structure flottante au monde. Cependant, Neom n’a jamais précisé comment cette même structure allait flotter ni comment elle va pouvoir soutenir toutes les constructions. La société a simplement indiqué que la conception de Oxagon se basait sur des carrés remplis d’eau, reliés par de petits canaux. Bref, le projet ne laisse fuiter aucune précision sur les matériaux utilisés, très peu de données techniques et aucune transparence sur le budget ou même les possibles impacts sur l’environnement. Certains observateurs estiment que le projet est impossible à réaliser.

Enfin, la question de l’usage des données et de l’IA peut également inquiéter. Neom a beaucoup communiqué à ce sujet, mais rien n’explique comment les données seront récoltées, stockées ou même utilisées. Dans l’attente de précisions sur le sujet, il est légitime de craindre des atteintes à la vie privée des habitants. De plus, Neom a déjà affirmé que les données serviront aux commerces à anticiper les besoins des habitants.