in

L’ours le plus recherché d’Europe a été retrouvé

Crédits : Animalista Untamed

L’ours M49 – également connu sous le nom de Papillon – a été retrouvé et ramené dans son centre de conservation. L’animal, véritable maître de l’évasion, aura cette fois passé 42 jours en liberté dans les Alpes italiennes.

Les ours bruns ont toujours été présents dans la région de Trente, en Italie. Néanmoins, leur population a considérablement chuté à cause du braconnage au cours de ces dernières décennies. Aussi, entre 1999 et 2002, sept femelles et trois mâles capturés en Slovénie ont été relâchés dans cette partie des Alpes où subsistaient seulement trois ours. Depuis, les effectifs sont en hausse. On en dénombre une petite soixantaine. Parmi eux, l’un des spécimens les plus connus est sans doute M49, surnommé de manière plus poétique Papillon.

Un maître de l’évasion

Papillon, âgé de trois ans, s’est en effet distingué plusieurs fois en s’échappant du centre de préservation de la faune du Casteller, un vaste parc électrifié, au sud de Trente, où sont contenus les ours italiens. L’une de ses plus belles réussites est sans aucun doute son évasion opérée le 15 juillet 2019. L’ours avait alors réussi à passer trois clôtures électriques (7000 volts) et à escalader un mur de quatre mètres de haut avant de s’échapper.

Au cours de son escapade, Papillon s’est attaqué à plusieurs animaux d’élevage, conduisant les autorités locales à émettre un avis de recherche “mort ou vif”. Après un certain nombre d’observations, il avait finalement été capturé le 29 avril 2020, mettant fin à ses 289 jours de fuite. Mais il semblerait que Papillon ait apprécié le goût de la liberté.

En effet, le 27 juillet dernier, l’ours s’est de nouveau échappé du centre de conservation. Il a finalement été capturé il y a quelques jours par un piège tubulaire, mettant fin à 42 jours de liberté nouvelle. Papillon était en bonne santé lors de sa capture, pesant environ 167 kilogrammes. À l’heure qu’il est, peut-être planifie-t-il déjà sa prochaine grande évasion ?

ours
Crédits : centre de préservation de la faune du Casteller

Une histoire qui divise

En raison de ses évasions répétées, de nombreuses organisations de protection animale ont appelé à stopper les tentatives de recherche de l’ours. Le WWF Italia, notamment, estime que l’animal ne représente en effet aucun danger dans la mesure où il n’a montré aucune agression lors de ses rares rencontres avec des humains. Mais est-ce réellement le cas ? Le média local RAI News a en effet rapporté de nombreuses intrusions de l’animal dans les foyers, pointant du doigt son comportement potentiellement dangereux envers l’Homme.

Les habitants de la région sont également divisés. Certains souhaitent en effet que l’ours puisse être surveillé de loin plutôt que d’être maintenu au centre de conservation. D’autres, en revanche, estiment que Papillon, comme ses congénères, représente un vrai danger. D’autant qu’il y a eu plusieurs attaques d’ours dans la région au cours de ces dernières années. En règle générale, ces dernières impliquent des femelles qui tentent de protéger leurs oursons.

Pour rappel, en cas de rencontre fortuite, il est important de garder son calme et de s’éloigner lentement sans effrayer l’animal. Comme le fait le jeune Alessandro sur ces images publiées en mai dernier par son père, toujours dans la région de Trente :