in

Où se trouvent maintenant les cinq sondes les plus éloignées de la Terre ?

Voyager 1
Une illustration de la sonde Voyager 1 voguant dans l'espace interstellaire. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Les humains lancent des objets dans l’espace lointain depuis maintenant plus de cinquante ans. Parmi ces dizaines de sondes, cinq ont atteint ou se rapprochent des bords de notre système solaire : Pioneer 10, Pioneer 11, Voyager 1, Voyager 2 et New Horizons. Trois d’entre elles fonctionnent toujours au-delà de leurs plans de mission initiaux.

Voyager 1 et 2

Les missions Voyager ont récemment fêté leur 45ème anniversaire. Voyager 1 se trouvait au 1er janvier 2023 à plus de 23 830 940 000 km de la Terre, tandis que sa soeur se trouvait à plus de 19 890 790 000 km. Leur mission principale consiste désormais à explorer les limites de l’influence du Soleil. La première a traversé l’héliopause – la frontière où le flux de particules du Soleil cesse d’être l’influence la plus importante – en 2012. La seconde a passé cette frontière en 2018.

Malgré  près d’un demi-siècle de service, ces deux sondes fonctionnent toujours et renvoient des données d’instruments scientifiques (les caméras ont été éteintes il y a des décennies), s’appuyant sur des générateurs thermoélectriques radio-isotopes (RTG) alimentés au plutonium. Il y a quelques mois, l’équipe de Voyager 1 avait dû résoudre un problème avec la sonde qui renvoyait des informations brouillées sur son emplacement. Les ingénieurs ont finalement trouvé la cause de cette « panne » et restauré les opérations.

Les deux sondes restent malgré tout vieillissantes. A priori, elles pourraient fonctionner au moins jusqu’en 2025, après quoi elles seront perdues pour toujours.

Pioneer 10 et 11

Les sondes Pioneer 10 et 11 ont été lancées en 1972 avec pour mission de faire une première reconnaissance des planètes externes du système solaire. Elles auront été les premières à traverser la ceinture d’astéroïdes et à effectuer un survol de Jupiter.

Malheureusement, ces deux engins spatiaux vieux de plus cinquante ans ne sont plus fonctionnels – Pioneer 10 est silencieuse depuis 2003; Pioneer 11 depuis 1995. Aux dernières nouvelles, la première se trouverait désormais à plus de 19 692 000 000 km de la Terre; la seconde à plus de 16 478 000 000 km.

Rappelons également que Pioneer 10 porte avec elle un message de l’humanité destiné à d’éventuels extraterrestres sous la forme d’une plaque en or et aluminium. Élaborée par Carl Sagan et Frank Drake, elle représente un couple nu avec la main droite de l’homme levée en signe de salut, un atome d’hydrogène et un dessin du système solaire avec le placement de la Terre. La trajectoire de la sonde et sa taille comparée à notre stature sont également représentées, ainsi que le rythme d’émissions de quatorze pulsars permettant de calculer la position de la Terre par triangulation.

extraterrestres sondes Pioneer 10
La plaque de Pioneer. Crédits : Oona Räisänen

New Horizons, 8 366.57

Lancée en 2006, New Horizons est de loin la plus jeune soeur de ces missions révolutionnaires. En 2015, la sonde américaine avait tout de même marqué les esprits en capturant des images de Pluton, sa première cible. Il y a trois ans, le jour du Nouvel An, la sonde New Horizons survolait cette fois un morceau de glace nommé 2014 MU69 (alias « Arrokoth ») dans la ceinture de Kuiper, à une distance de 43,4 unités astronomiques du Soleil.

Son prochain objectif sera de sonder les profondeurs du système solaire. Le vaisseau se trouve désormais à environ 8 366 000 000 de km de la Terre. D’ici quelques mois ans, New Horizons sera à 60 UA du Soleil, un territoire quasi inaccessible pour nos outils terrestres.

Entre-temps, la sonde se chargera de mesurer le vent solaire avant d’atteindre l’héliopause. L’équipe de mission se prépare également à de nouvelles observations d’objets de la ceinture de Kuiper. Enfin, des astronomes aimeraient aussi profiter de la position de la sonde pour observer les deux géantes de glace de notre système – Uranus et Neptune – et examiner la façon dont la lumière se diffuse à travers leur atmosphère.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.