in ,

Ces orques suivent les bateaux de pêche pour manger leurs poissons !

Crédits : Alaska Dispatch News

Une vidéo tournée en Alaska montre plusieurs orques nageant en essayant d’adopter la même vitesse qu’un bateau, ce qui pourrait paraître comme étant seulement un magnifique moment entre individus de la même espèce. En réalité, la scène est une véritable catastrophe pour les pêcheurs.

Dans un article du 18 juin 2017 paru dans l’Alaska Dispatch News se trouve une vidéo ayant été tournée en mer de Béring, entre l’Alaska et la côte est de la Russie. Selon le quotidien local, « des pêcheurs essaient d’échapper à un prédateur qui semble se montrer plus malin qu’eux à chaque fois, qui les dépouille de leurs filets de pêche et qui rôde derrière leurs bateaux. »

Ironiquement, ces prédateurs ne sont pas les pécheurs, mais bien les orques pistant les bancs de flétans prisonniers dans les filets ! Les pêcheurs indiquent avoir déjà observé des orques, mais que désormais, ces derniers ciblaient les poissons de manière volontaire selon une autre publication, cette fois sur le site Atlas Obscura.

« Les orques attaquent les palangriers, des bateaux de pêche qui utilisent une longue ligne de fil de pêche avec plusieurs hameçons qui flottent au-dessus de l’eau grâce à des bouées, une situation qui ressemble potentiellement à un buffet pour les orques », peut-on lire dans l’article.

Une étude publiée en 2013 dans l’ICES Journal of Marine Science (PDF en anglais/13 pages) montre que ce genre de comportement existe au moins depuis les années 1960, au grand dam des pêcheurs japonais de l’époque. Il ne s’agit effectivement pas d’une bonne nouvelle pour eux, car des tonnes de poissons sont en jeu tous les jours.

Surtout que les orques sont déterminés à se nourrir sur le dos des professionnels selon un pêcheur indiquant qu’une meute d’une cinquantaine d’orques avait un jour attendu 18 heures à proximité de son bateau et l’ayant contraint à reporter sa séance de pèche.

Que faire dans ce genre de situation ? Attendre ? Les orques auront plus de patience que vous. Tenter de les semer ? Le coût relatif au carburant et au temps perdu pourrait avoir raison de votre bénéfice de la journée. Le mieux est d’abandonner la pêche pour aujourd’hui et tenter de revenir plus tard en espérant que les orques vous ont oublié !

https://www.youtube.com/watch?v=0zUuUsNnsQ0

Sources : Alaska Dispatch NewsAtlas ObscuraSlate