in

Cette organisation regroupe des constructeurs de fusées amateurs

Crédits : capture YouTube / Copenhagen Suborbitals

Au Danemark, Copenhagen Suborbitals espère révolutionner le monde de l’aérospatial. Cette organisation disposant de très peu de moyens donne en effet la possibilité à des amateurs de fabriquer des fusées et autres capsules. L’objectif ? Envoyer un humain dans l’espace dans moins d’une décennie.

Atteindre la ligne de Kármán

SpaceX, Blue Origin ou encore Virgin Galactic… nombreuses sont les sociétés privées proposant (ou désirant proposer) des vols suborbitaux et autres voyages dans l’espace. Parmi ces sociétés, certaines sont beaucoup plus modestes à l’instar de Copenhagen Suborbitals, une organisation à but non lucratif. Fondée au Danemark en 2008, cette structure permet à des amateurs de construire leurs propres engins spatiaux.

Depuis sa création, Copenhagen Suborbitals a effectué de nombreux progrès. En moins de quinze ans, l’organisation a lancé sept fusées et capsules fabriquées de manière artisanale. Son fait d’armes le plus remarquable n’est autre que le lancement de la fusée Nexø II en 2018 (voir vidéo en fin d’article). Celle-ci a atteint une hauteur de 6 500 mètres, mais a aussi surtout fait son retour à la surface sans subir de dégâts.

L’objectif ultime de Copenhagen Suborbitals est de permettre à un humain d’atteindre la ligne de Kármán. Selon la Fédération aéronautique internationale (FAI), il s’agit de la limite entre l’atmosphère terrestre et l’espace, à savoir 100 km au-dessus de la surface de notre planète. Pour y parvenir, l’organisation prévoit de faire voler un engin durant quinze minutes avec un retour en pleine mer à l’aide d’un parachute.

fusée danemark amateur 2
Crédits : capture YouTube / Copenhagen Suborbitals

Peu de moyens, mais de l’ambition

Signe que l’organisation ne fait rien comme les autres, elle est la seule structure au monde à lancer des fusées depuis une sorte de plateforme se trouvant dans les eaux internationales. En effet, Copenhagen Suborbitals éprouve toutes les difficultés du monde à obtenir des autorisations de lancement depuis le sol. Pour ses membres, ce projet est une véritable aventure humaine et technologique. Néanmoins, ses moyens sont très modestes, car le budget annuel est de seulement 100 000 dollars, une somme obtenue auprès de quelques donateurs désirant soutenir le projet.

Malgré son côté artisanal et ses faibles moyens, cette organisation ambitionne tout de même de faire du Danemark la quatrième nation à envoyer une personne dans l’espace dans une dizaine d’années. En attendant, la chaîne YouTube de Copenhagen Suborbitals regorge de vidéos en tout genre, qu’il s’agisse des lancements de fusées eux-mêmes ou de la fabrication de différents objets équipant les engins.

Enfin, la dernière fois que nous évoquions un projet amateur en matière d’aéronautique, l’histoire s’était tristement terminée. Persuadé que la Terre était plate, le sexagénaire américain Mike Hughes désirait un jour atteindre la ligne de Karman avec sa fusée artisanale en cours de développement. Son objectif était d’obtenir des images de l’absence de courbure de la Terre afin de prouver sa théorie. En 2020 lors d’un énième test, Mike Hughes a cependant perdu la vie dans un terrible crash.