in

Vos oreilles s’allongent chaque année… à cause de la gravité

Crédits : Zurijeta / iStock

« Je suis dans le regret de vous annoncer que vous avez un cancer… Sinon, est-ce que je peux mesurer la taille de votre oreille gauche ? » C’est le genre de réplique qui s’est répété plus d’une fois dans le cabinet du docteur James A. Heathcote. Ce généraliste anglais a en effet essayé de répondre à l’épineuse question qui nous brûle les lèvres (ou qui nous échauffe les lobes) : nos oreilles grandissent-elles en vieillissant ? Et si oui, pourquoi ? Pour le praticien, les oreilles s’allongent effectivement à cause de la gravité.

Une drôle de question

En 1993, une vingtaine de généralistes anglais se sont réunis à Bore Place dans le Kent. Ils discutaient travail, tracas quotidiens, projets de recherche… Soudain, un des docteurs s’est interrogé : « Pourquoi les personnes âgées semblent-elles avoir de plus grandes oreilles ? » Il n’en fallait pas plus pour déchaîner les passions parmi l’assemblée.

Certains praticiens pensent que les oreilles ne s’allongent pas avec le temps. Après tout, l’être humain finit sa croissance aux alentours de vingt ans. Toutefois, d’autres médecins sont davantage convaincus de l’inverse d’après les observations qu’ils ont notamment pu faire au sein de leur cabinet. Avec l’aide de trois collègues, James A. Heathcote s’est alors proposé de trancher la question. Toutefois, dans la littérature scientifique à leur disposition, aucun résultat ne permettait de conclure quoi que ce soit. Les quatre généralistes ont donc dû se livrer à des mesures.

oreilles personnes âgées
Crédits : curtoicurto / iStock

L’étude est lancée

Pendant plusieurs mois, les praticiens ont proposé à leurs patients de faire avancer la science. Curieux, voire amusés, tous ont accepté… même s’ils consultaient pour une pathologie grave. 206 hommes et femmes âgés de 30 à 93 ans se sont ainsi vus coller une règle contre leur oreille gauche. La mesure allait du sommet de l’organe jusqu’au lobe. James A. Heathcote et ses collègues ont ensuite mis leurs résultats en commun. Et là, surprise : la taille des oreilles semble être corrélée à l’âge.

Elles grandiraient effectivement de 0,22 mm par an. En cinquante ans, elles gagneraient donc un bon centimètre. Hommes et femmes sont par ailleurs concernés. Cependant, cela se voit moins chez ces dernières. Elles couvrent en effet plus souvent leurs oreilles, déjà à la base plus petites que celles des hommes. Si vous voulez mesurer leur taille (en moyenne) suivant votre âge, une formule est même disponible (cela marche mieux pour ces messieurs) : longueur de l’oreille (en mm) = 55,9 + (0,22 x votre âge).

D’accord, mais pourquoi les oreilles continuent-elles à grandir ?

En voilà une bonne question, car les docteurs sceptiques avaient raison : nous finissons effectivement notre croissance vers vingt ans, oreilles comprises. L’hypothèse proposée par James A. Heathcote peut dès lors surprendre. Le généraliste pense que la gravité serait responsable de l’allongement des oreilles. Contrairement à la peau qui devient plus flasque en vieillissant, le cartilage qui constitue les oreilles ne grandit pas. Il perdrait plutôt sa force de retenue au fil du temps et s’allongerait peu à peu à cause de la gravité.

Le vieillissement de l’organe auditif externe et la gravité expliquent donc l’impression que les oreilles grandissent. Toutefois, en réalité, elles se détendent au lieu d’être en croissance constante. Ce mythe assez répandu est donc finalement erroné. Par conséquent, si vous ne voulez pas avoir des feuilles de chou de part et d’autre du visage, mieux vaut éviter de porter des boucles d’oreilles. Cela amplifie en effet le phénomène.

Crédits : grinvalds / iStock

Cet apport à la science aussi inutile qu’intéressant a conduit le Dr James A. Heathcote à remporter le Ig Nobel d’anatomie en 2017 (la version insolite du célèbre prix). Cette reconnaissance est arrivée près de 22 ans après la parution de l’étude des quatre généralistes anglais. Entre-temps, la gravité aura agrandi leurs oreilles de presque un demi-centimètre.