in

Optimum, le logiciel qui va révolutionner votre prise en charge aux urgences !

Crédits : iStock

Dans un article paru récemment, l’INSERM de Lille dresse le portrait d’un logiciel nommé Optimum, développé pour les urgences hospitalières. Celui-ci permet de classer les patients par ordre de priorité. Ainsi, le travail du personnel soignant pourrait être plus simple.

Pourquoi développer le logiciel Optimum ?

De nos jours, le personnel du milieu des urgences connaît de grands problèmes concernant la prise en charge et la gestion des flux des patients. En effet, de nombreux hôpitaux se trouvent en surcharge, et à cela s’ajoute une forte pression sur les équipes soignantes. C’est sans compter sur les violences et incivilités parfois commises envers les médecins de la part des patients. De nombreuses personnes pestent contre les attentes interminables, provoquées par un manque de moyens – matériel et humain.

En outre, de plus en plus de personnes vont aux urgences chaque année avec une augmentation de profils de patients se trouvant en situation précaire, dans un état de santé très dégradé.

Beaucoup de situations dépassent les personnels soignants, à cause d’un manque de formation spécifique qui leur permettrait de répondre à ces problèmes. En effet, certains patients n’ont aucun dossier médical, ainsi le personnel urgentiste se voit dans l’obligation d’effectuer des analyses complémentaires pour dresser un bilan sanitaire complet. De plus, certains hôpitaux se retrouvent confrontés à la barrière de la langue. Par exemple, dans l’hôpital Avicenne de Seine-Saint-Denis, on dénombre 80 langues différentes chez les patients qui viennent demander des soins.

Parfois, il arrive que des malades se présentent en stade terminal. De fait, les équipes soignantes doivent aussi assurer un service de fin de vie, ce qu’assurent normalement des services spécialisés comme les soins palliatifs. Il existe encore de nombreux problèmes pour les services d’urgences, que l’on peut retrouver dans ce rapport du Sénat datant du 26 juillet 2017.

Lire aussi : Le jeu vidéo pour arrêter de fumer

hôpital
Crédits : Pexels/Oles kanebckuu

Que permet le logiciel Optimum ?

Le Centre d’Investigation Clinique – Innovation Technologique (CIC-IT) de Lille a développé ce logiciel en collaboration avec le service d’urgences pédiatriques du CHU. Ce programme a pour objectif d’améliorer la prise en charge des patients.

Jessica Schiro, ergonome au CIC-IT, spécialiste en technologies de la santé et responsable du développement du logiciel indique ceci : « Optimum est un logiciel de priorisation des patients, il permet au personnel soignant d’avoir à la fois une vue d’ensemble de l’encombrement du service et une vue individualisée, par corps de métier, des patients à prendre en charge en priorité ». 

En effet, l’interface d’Optimum se présente sous la forme d’un tableau de bord. Les patients sont classés selon plusieurs critères, dont le premier est le degré d’urgence. Puis ils sont répertoriés en fonction de leur situation – s’ils ont déjà été examinés ou non -, du délai d’attente estimé ainsi qu’en fonction des autres ressources disponibles. La priorité que donne le logiciel pour la prise en charge des patients peut évoluer à tout instant.

Ce logiciel est déjà en place depuis un an dans le service du pédiatre François Dubos à Lille. Jessica Schiro indique manquer de chiffres concernant le temps de prise en charge des patients. Mais elle affirme qu’en « permettant aux professionnels d’identifier rapidement les patients en retard sur leur prise en charge, Optimum a entraîné une augmentation notable de la satisfaction des personnels et des patients ». Mais le pédiatre se montre plus prudent : « Le système est encore à développer. La difficulté pour le soignant est de garder l’œil sur plusieurs tableaux de surveillance, alors que nous sommes habitués à n’utiliser que celui du triage initial. Nous n’avons pas encore le réflexe de regarder aussi le tableau de priorisation secondaire d’Optimum. Notre objectif actuel est donc de voir comment mieux utiliser l’outil ».

Peut-être qu’Optimum sera bientôt dans tous nos hôpitaux, et qu’il permettra une prise en charge optimale des patients !

Articles liés :

Les séchoirs à mains ne devraient pas être utilisés dans les toilettes des hôpitaux

Cette bactérie se propage dans les hôpitaux du monde entier !

La chronobiologie de plus en plus au service de la médecine ?