in

Opération sauvetage en Australie : des carottes jetées par hélicoptères aux wallabies !

Crédits : Matt Kean MP sur Twitter

Alors que des centaines de millions d’animaux ont déjà péri en raison des terribles incendies en Australie, il s’agit de sauver ceux ayant survécu. Les wallabies en font partie et une récente opération a nécessité l’utilisation d’hélicoptères afin de leur jeter des carottes !

Nourrir les wallabies en danger

Depuis début septembre 2019, plus de cinq millions d’hectares ont été détruits par les flammes en Australie. Fin décembre, le bilan humain était d’une dizaine de décès et celui des animaux était d’environ 500 millions. Néanmoins, le bilan s’est alourdi, comme l’indique un communiqué de presse de WWF Australie publié le 7 janvier 2020. En effet, plus d’une vingtaine d’humains et plus d’1,2 milliard d’animaux ont péri dans les incendies ou situations résultant de ces derniers.

Une des préoccupations des autorités est de tout faire pour sauver les survivants. Comme l’explique le Daily Mail dans un article du 13 janvier 2020, l’opération “Rock wallabies” a été lancée par le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud (NSW). Les employés du parc national de NSW ont eu l’idée de nourrir les wallabies des rochers en utilisant des hélicoptères. Au total, pas moins de 2 200 kilogrammes de carottes et de patates douces ont été larguées des appareils à destination des animaux.

larguer des carottes
Crédits : Matt Kean MP sur Twitter

Un acheminement parfois compliqué

Vulnérables à l’extinction, ces animaux ont donc fait l’objet d’une attention particulière. En effet, avoir survécu aux incendies ne leur garantissait pas d’être tirés d’affaire. Le fait est que l’état de leur habitat et de leur garde-manger est tel que se nourrir est devenu très compliqué. Dans la province voisine de Victoria, le largage de la nourriture a été plus compliqué en raison des épaisses fumées entourant les zones ciblées. Néanmoins, pas moins de trois tonnes de légumes ont été acheminées.

Il y a peu, nous évoquions qu’outre les incendies encore présents, les animaux doivent faire face à une autre menace. Selon l’écologiste Sarah Legge, l’ère de répartition de certains animaux est en train d’être ravagée entièrement par les flammes. C’est par exemple le cas du dunnart de l’île Kangourou (Sminthopsis aitkeni), un petit marsupial très rare. Généralement, le feuillage des graminées protège cet animal de ses prédateurs, mais malheureusement cette végétation est en train de disparaître.

wallabies carotte
Crédits : Matt Kean MP sur Twitter

Source

Articles liés :

2019 a été l’année la plus chaude et la plus sèche en Australie

Incendies, canicule et sécheresse : comment expliquer la situation inédite en Australie ?

Australie : une partie des fumées associées aux incendies a atteint la stratosphère !