in

Ils ont créé une encre invisible d’un nouveau genre mais potentiellement mortelle !

Crédits : NATURE COMMUNICATIONS

Des scientifiques chinois sont parvenus à mettre au point une encre invisible qui se révèle lorsque l’on y appose du sel. Nous pourrions penser à une révolution digne des innovations visibles dans la saga James Bond 007 mais il existe un bémol, et ce dernier est de taille : cette encre est potentiellement mortelle !

Habituellement, les encres invisibles peuvent apparaître sous exposition aux ultraviolets, au contact de l’eau. Utiliser du sel pour faire ressortir une encre invisible est une grande première, une innovation révélée par les chercheurs de l’Université Jiao-tong de Shanghai (Chine), publiée dans la revue Nature Communications le 31 octobre 2017.

Pour rendre cela possible, l’encre a besoin d’être recouverte d’un sel d’halogénure comportant un seul ion, ou plutôt un anion (ion négatif). Ce dernier a alors pour mission de changer l’encre en nanocristaux luminescents. Par la suite, une simple exposition à une lumière UV laisse apparaître l’encre et une nouvelle couche de sel suffit à enclencher le processus dans le sens inverse.

Crédits : Pixabay

Cette méthode originale est assez longue et fastidieuse mais, surtout, très dangereuse. Le problème réside dans le fait que cette fameuse encre contient une dose élevée de plomb, une substance toxique largement traitée dans un vaste dossier publié en août 2017 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il s’agit même d’un des dix produits les plus dangereux pour la santé humaine, pouvant causer des maux tels que de l’anémie, c’est-à-dire une carence en globules rouges ou en hémoglobine dans le sang, ainsi que de l’hypertension. Il faut également savoir qu’il n’existe pas de seuil précis assurant une exposition sans danger.

Une exposition prolongée au plomb peut également occasionner des convulsions et, dans de nombreux cas, entraîner le décès. Ainsi, il est compliqué d’évoquer cette nouvelle encre comme révolutionnaire car celle-ci n’est tout simplement pas compatible avec l’être humain, surtout dans le cadre d’une utilisation fréquente. Les chercheurs chinois sont conscients de ce frein et travaillent déjà sur une déclinaison de cette encre qui ne présenterait aucun danger pour l’homme.

Sources : The VergeMashable