in ,

Cette ONG explique en quoi les sols sont importants et pourquoi il faut les préserver

Crédits : jchizhe / iStock

Le Save Soil Movement souligne le fait qu’aujourd’hui, la plupart des gens sont plutôt familiers avec les termes et concepts que sont le changement climatique, les émissions de CO2, la pollution atmosphérique ou encore les pénuries en eau. En revanche, le grand public a beaucoup moins de connaissances à propos des sols.

Une majorité des sols en proie à la dégradation

Comme son nom l’indique, l’ONG Save Soil Movement, basée aux États-Unis, sensibilise la population sur les sols. Soutenue par l’ONU et de nombreux partenaires, l’association a défini trois objectifs majeurs :

– Amener l’humanité à porter son attention sur les sols, dont le déclin est inéluctable.

– Tenter d’inspirer 3,5 milliards de personnes, soit 60 % de l’électorat mondial, dans le but de soutenir les réorientations politiques visant à sauvegarder, nourrir et soutenir les sols.

– Apporter des changements de politique à l’échelon national dans pas moins de 193 pays afin d’augmenter et de maintenir la teneur organique des sols à un minimum de 3 à 6 %.

Save Soil Movement a par ailleurs établi une carte des sols (voir ci-après). Cette dernière montre qu’une majorité des sols de notre planète sont soit dégradés, soit très dégradés. Or, tous les continents sont concernés par le problème.

carte sols
Crédits : Save Soil Movement

Des raisons valables de protéger les sols

Le site Internet de Save Soil Movement explique en quoi les sols sont importants. Un mini-quiz permet de tester les connaissances basiques des internautes sur le sujet. Les questions concernent notamment la composition des sols, la dépendance de la vie vis-à-vis des sols, le stockage du carbone, l’eau douce présente dans les sols ou encore le lien à l’agriculture et à la sécurité alimentaire. Nous apprenons ainsi que les sols sont constitués de sable et de matière organique, que 87 % de la vie dépend des sols ou encore qu’ils stockent trois fois plus de carbone que les plantes.

Par ailleurs, l’eau présente dans les sols représente environ 65 % de l’eau douce sur Terre. Également, les microbes vivant dans les sols absorbent les polluants et contribuent ainsi à la propreté de l’air. De plus, pas moins de 95 % de l’alimentation humaine provient des précieuses terres cultivables.

L’actuel conflit en Ukraine était notamment l’occasion de rappeler l’appauvrissement des sols en matière organique. Ce pays est un des derniers à bénéficier d’un sol très riche et fertile : les tchernozioms (terres noires), dont la teneur en humus est de 3 à 15 %. Toutefois, même ces terres exceptionnelles parmi les plus fertiles et résistantes au monde sont en proie à la dégradation, cette dernière se caractérisant principalement par une baisse du taux de matière organique.