in

OneWeb utilisera des fusées SpaceX après l’interdiction russe

Crédits : Official SpaceX Photos

Après avoir été sommée de quitter la Russie, la société de satellites OneWeb, détenue en partie par l’État britannique, a déclaré avoir conclu un accord avec SpaceX pour reprendre le lancement de sa constellation haut débit cette année. L’entreprise d’Elon Musk est pourtant une concurrente directe sur le marché.

OneWeb est une société qui vise à libérer plusieurs centaines de satellites en orbite basse dans le but de fournir un accès Internet à large bande. Récemment sauvée de la faillite par l’État britannique, cette entreprise a déjà lancé plus de 420 engins à ce jour, tous à bord de fusées Soyouz de fabrication russe exploitées par la société française Arianespace. Cependant, l’invasion continue de l’Ukraine par la Russie a rendu cette situation intenable.

Le jeudi 3 mars dernier, OneWeb avait en effet annoncé la suspension des lancements de ses satellites depuis le cosmodrome russe de Baïkonour (Kazakhstan). La décision était intervenue après le refus de la Russie de lancer trente-six nouveaux satellites à moins que OneWeb ne garantisse que ces derniers ne seraient pas utilisés à des fins militaires. Le Kremlin voulait également que le gouvernement britannique accepte de se désinvestir de OneWeb. Ces demandes n’ont pas été satisfaites.

Un accord avec le concurrent SpaceX

Aussi, depuis plusieurs jours, OneWeb cherchait un nouveau moyen de lancer ses satellites en orbite basse. La société a finalement annoncé ce lundi 21 mars avoir signé un accord avec SpaceX. « Nous remercions SpaceX pour son soutien, qui reflète notre vision commune du potentiel illimité de l’espace« , a déclaré le PDG de OneWeb, Neil Masterson. « Avec ces plans de lancement en place, nous sommes sur la bonne voie pour terminer la construction de notre flotte complète de satellites et fournir une connectivité robuste, rapide et sécurisée dans le monde entier. »

OneWeb et SpaceX n’ont pas divulgué les termes de l’accord, mais nous savons qu’un lancement standard avec une Falcon 9 de SpaceX coûte désormais environ 67 millions.

spacex aria europe fusée oneweb réutilisable
Une fusée Falcon 9 décolle de Cap Canaveral (Floride) le mardi 6 octobre 2020. Crédits : SpaceX

Ce nouvel accord pourrait évidemment surprendre. En effet, SpaceX et OneWeb sont des concurrents directs, chacune de ces entreprises visant à offrir un réseau mondial à large bande par satellite pouvant offrir des connexions Internet à haut débit partout dans le monde.

Starlink, le service de SpaceX, bénéficie tout de même d’une sérieuse avance. Sa constellation contient en effet plus de 2 100 satellites en orbite à ce jour sur les 12 000 prévus dans sa flotte. Amazon, avec son projet Kuiper, est un autre concurrent. La société prévoit d’en libérer 3236 au cours de la prochaine décennie.