in

On sait maintenant pourquoi les tigres de Tasmanie ont disparu d’Australie et l’Homme ne serait pas en cause

Crédit : Wikimedia

Le tigre de Tasmanie est une espèce disparue depuis près de 3200 ans sur le continent australien. Jusqu’alors, l’on pensait que leur disparition était due aux chasseurs aborigènes australiens ou à l’introduction de chiens sauvages par les navigateurs 300 ans plus tôt. Mais ces hypothèses s’avéreraient fausses ! D’après une équipe de chercheurs de l’Université d’Adélaïde, les tigres de Tasmanie auraient disparu à cause d’un phénomène beaucoup plus naturel : la sécheresse !

Dénommé « thylacine » à cause de son vrai nom « Thylacinus cynocephalus », le tigre de Tasmanie est aujourd’hui disparu. Absent du continent australien depuis plus de 3000 ans, il avait réussi à subsister sur l’île de Tasmanie située plus au sud du continent jusqu’en 1936 ! Le dernier spécimen était mort en cage dans le zoo de Hobart. 150 ans de chasse intensive avaient eu raison de l’espèce.

Même si certains témoins affirment que les tigres de Tasmanie existent toujours, les scientifiques restent sur leur position : le tigre de Tasmanie est bel et bien disparu. Jusqu’à maintenant, ils justifiaient leur extinction par l’introduction de chiens sauvages appelés « dingos » et par la chasse des peuples aborigènes vivant sur le continent. Aujourd’hui, un nouvel article publié dans la revue scientifique Journal of Biogeography apporte une nouvelle hypothèse pour justifier leur disparition : elle serait d’origine climatique.

Crédits : google map

L’étude ADN de 51 spécimens a permis d’observer l’évolution génotypique de l’espèce à travers l’histoire. Il en résulterait que leur extinction serait due à la sécheresse ! En raison d’une forte consanguinité et d’une perte de diversité génétique, les résultats de l’étude génomique révèlent que la disparition des tigres de Tasmanie fut très rapide ! D’après Lauren C.White et son équipe, ce phénomène serait les conséquences du système météorologique El Nino. Ce courant équatorial engendre de fortes hausses de température dans le Pacifique et déplace les perturbations climatiques vers l’est ! Ainsi, des régions habituellement humides peuvent se retrouver face à de grandes sécheresses aux répercussions parfois mortelles pour certaines populations.

D’après les résultats ADN qui affichent une conséquente perte de diversité génétique, El Nino aurait aussi touché l’île de Tasmanie, mais sans directement provoquer la disparition des tigres en raison d’un climat beaucoup plus pluvieux.

Source