in ,

On sait maintenant pourquoi le zèbre a des rayures

Crédits : Pixabay

Une récente étude publiée dans la revue PLOS ONE nous révèle que les rayures du zèbre auraient pour objectif principal de repousser les mouches. Grâce à leur pelage, les zèbres seraient ainsi davantage protégés que les chevaux contre certaines maladies.

Les rayures du zèbre interrogent depuis toujours. Quelques hypothèses ont été avancées pour expliquer leur intérêt. Elles pourraient avoir une fonction sociale, par exemple. On sait en effet que ces motifs sont uniques à chaque animal. Elles pourraient également permettre une meilleure thermorégulation dans un environnement aussi chaud que la savane africaine. Une nouvelle hypothèse vient s’ajouter à la liste : celle des parasites. Selon une équipe britannique de l’Université de Bristol, en collaboration avec des chercheurs de l’UC Davis en Californie, cette robe zébrée aurait pour objectif principal de repousser les mouches suceuses de sang.

Atterrissage compliqué

Les mouches sont le lot quotidien de nombreux chevaux, mais il semblerait que les zèbres soient relativement épargnés. Pourquoi ? Après tout, les deux espèces appartiennent au même genre Equus, lui-même placé dans la famille des équidés. En réalité, les rayures du zèbre ne semblent pas décourager les mouches. On en observe, autour de leur tête, à peu près autant qu’autour de celles des chevaux. Cependant, de récentes analyses vidéo ont révélé des différences de vitesse d’approche. Contrairement aux chevaux, les mouches, lorsqu’elles approchent le zèbre, ne ralentissent pas. Et freiner reste essentiel si vous souhaitez effectuer un atterrissage réussi. Résultat, les insectes parasites semblent au dernier moment survoler la robe des animaux, ou se heurtent parfois dessus.

« Cette capacité réduite d’atterrissage sur le pelage du zèbre est peut-être due à ces rayures qui perturbent le système visuel des mouches au moment où elles approchent », explique en effet Martin How, l’un des principaux auteurs de cette étude. Les mouches ont une très mauvaise vue. Plus précisément, leurs yeux à facettes leur confèrent une mauvaise perception des détails. C’est pourquoi, attirées par le sang des zèbres, elles ne remarqueraient la supercherie qu’au tout dernier moment.

zèbres
Une mère et son zébreau. Crédits : Pixabay

S’inspirer des zèbres pour aider les chevaux

Pour vérifier leur première observation, les chercheurs ont décidé de vêtir des chevaux avec différentes robes. Certaines tuniques étaient de couleur unique (noire ou blanche), et d’autres étaient zébrées. L’idée consistait à exclure toute différence de comportement ou d’odeur entre les chevaux et les zèbres, qui pourrait orienter la réponse des mouches. Mais l’observation fut la même. Lorsque les chevaux portaient des manteaux à motifs rayés, le nombre de mouches ayant réussi à atterrir avec succès était moins élevé que sur les autres chevaux.

L’évitement des mouches parasites se présente ainsi comme l’une des principales raisons de la présence de ces rayures. Et en prendre conscience pourrait bien rendre un fier service aux chevaux. Certaines mouches, en particulier en Afrique, sont en effet porteuses de maladies parfois mortelles pour ces animaux (trypanosomiase, peste équine). Développer des vêtements anti-mouches rayés pourrait alors permettre de maximiser le bien-être des chevaux domestiques.

Source

Articles liés :

Quand les chevaux sont heureux, ils reniflent

Les chevaux peuvent non seulement lire vos expressions faciales, mais aussi s’en souvenir

Les chevaux communiquent avec les hommes, du moins ils essaient