in

On nous mentirait sur les effets positifs des dentifrices au charbon !

Crédits : PxHere

Selon une étude récente, les dentifrices au charbon ne blanchiraient pas les dents. Pire, ceux-ci pourraient même favoriser l’apparition de caries et les changements de couleur de l’émail ! Véritable mode, les dentifrices au charbon devraient pourtant être évités selon les chercheurs.

Le charbon utilisé durant l’Antiquité

Dans leur étude publiée le 10 mai 2019 dans le British Dental Journal, les chercheurs de l’Université de Manchester (Royaume-Uni) sont formels. Selon eux, les dentifrices au charbon de bois doivent être évités et la mode relative à leur utilisation devrait disparaître. L’argument principal des chercheurs : l’absence de fluorure dans ces dentifrices. Ce dernier – bien que toxique à haute dose – est un antibactérien. En renforçant notre émail des attaques acides, il nous protège donc des caries.

Et pourtant, le charbon de bois était utilisé au temps de la Grèce antique. Ce dernier servait à faire disparaître les taches sur les dents et couvrir les odeurs gênantes liées aux gencives infectées. Depuis quelques années, les dentifrices au charbon font l’objet d’une mode qui s’est visiblement inscrite dans les mœurs d’une partie des consommateurs. La faute est peut-être celle de certaines stars ayant vanté les mérites de ce genre de produit, sans qu’aucune preuve scientifique n’existe pour autant.

Crédits : Authority Dental

Des effets pervers

« Les dentifrices au charbon n’offrent pas de solution miracle à ceux qui recherchent un sourire parfait et ils comportent de réels risques », a déclaré Damien Walmsley de la British Dental Association, interrogé par la BBC.

Si les dentifrices au charbon ne blanchissent pas les dents, les chercheurs ont soulevé d’autres risques. Selon eux, un brossage trop intensif peut entraîner une usure prématurée des dents. Ceci est encore une fois dû à l’absence de fluorure. Par ailleurs, le charbon pourrait pénétrer dans les plombages et devenir difficile à extraire. Un risque est également présent au niveau des gencives (irritation). Le côté davantage abrasif de tels dentifrices et poudres assimilées a donc été mis en avant.

En termes de conseil, les scientifiques n’ont pas fait dans l’originalité, mais se sont montrés fermes. Dans le cas de personnes cherchant à blanchir leurs dents, il est préférable de demander conseil à leur dentiste. En règle générale, il incombe de garder ou reprendre l’utilisation des dentifrices fluorés. Dernièrement, nous évoquions les recherches menées par l’Université d’État de Pennsylvanie (États-Unis). Celles-ci concernent l’élaboration de micro-robots, dont la mission sera de cibler la plaque dentaire d’une façon révolutionnaire.

Sources : SlateSanté Magazine

Articles liés :

Vous êtes sujet au mal de ventre ? Votre dentifrice est peut-être en cause !

Appliquer du dentifrice sur vos seins n’est pas une bonne idée !

Des visites plus sympa chez le dentiste grâce à la réalité virtuelle ?