in

Peut-on ne pas penser lorsqu’on est éveillé ?

Crédits : iStock

Peut-on cesser de penser tout en étant éveillé? La réponse est non : certaines pensées n’atteignent simplement pas le champ de la conscience.

La pensée est un phénomène complexe. Les neuroscientifiques la considèrent comme un processus d’imagerie mentale, séparé en deux catégories : les images conscientes et les images spontanées. Pour Bernard Mazoyer, un spécialiste de neuro-imagerie cognitive de l’université de Caen, « toutes les activités cérébrales sont des pensées. Qu’on soit en phase de sommeil, dans le coma ou éveillé, le cerveau est en activité, donc produit des pensées. Il peut moduler son activité, mais ne s’arrête jamais. En fait, le seul moment où on ne pense pas, c’est quand on est mort ».

Cependant, il est possible que certaines pensées ne soient pas conscientes. Si notre cerveau n’a pas d’objectif précis, les images spontanées surgissent, mais n’atteignent pas toujours le champ de la conscience. Même si des fois on semble ne pas avoir de pensée, on continue d’en avoir, mais ce n’est pas nécessairement la même zone cérébrale qui est impliquée.

C’est le développement de l’IRM fonctionnelle qui a permis de constater quelles régions du cerveau étaient activées ou non dans certaines situations. « Quand on ne fait rien de précis, c’est un ensemble de zones réparties dans les lobes frontal et pariétal qui est le plus actif, on l’appelle le réseau par défaut », explique Jean-Philippe Lachaux.

Un tiers de notre temps lorsqu’on est éveillé est consacré au « vagabondage mental ». Par ailleurs, ce dernier favoriserait la créativité, car le « réseau par défaut » engendrerait des associations inédites entre des neurones.

Source : Science et Vie.