in

Peut-on être droitier ou gaucher de la vision ?

Crédits : Wikimedia Commons

Cela ne nous vient pas souvent à l’esprit, mais chaque personne est également droitière ou gauchère au niveau des yeux. Ils ont donc un œil dominant par rapport à l’autre.

Il existe des personnes ambidextres, à savoir des individus aussi habiles du bras droit que du bras gauche et l’on le constate aussi plus rarement au niveau des deux jambes. Mis à part cela, tout le monde est soit gaucher, soit droitier et cette domination d’un côté se retrouve également au niveau de la vision. La notion d’œil dominant est par exemple notable lorsque l’on regarde dans un viseur ou dans un microscope puisque le même œil est constamment utilisé.

Chacun d’entre nous utilise donc spontanément un œil plutôt que l’autre et pour Science & Vie, l’œil dominant est le droit pour les deux tiers de la population. Il faut savoir que l’œil dominant est celui qui répond le mieux à la stimulation visuelle, mais également celui qui dirige le regard vers telle ou telle direction.

Ce phénomène a été vérifié par Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) en 2015 par des chercheurs du Groupe d’imagerie neurofonctionnelle de Bordeaux (GIN). Ceci a permis de comprendre que la zone du cortex visuel correspondant à l’œil dominant est plus large. Également, ces recherches relatées dans un article du CNRS ont apporté des réponses sur le rôle des asymétries du cerveau quant à la spécialisation hémisphérique, soit le fait que l’on soit en général gaucher ou droitier.

Il faut savoir que la dominance oculaire trouve sa source dans l’hérédité génétique, facteur principal désignant quel œil sera le plus performant. En revanche, il subsiste une large zone d’ombre entourant la compréhension du fait que cette latéralité gauche-droite soit arrivée au cours de notre évolution, mais cette question pourrait également trouver des réponses à l’avenir.

Sources : Science & VieCerveau & Psycho