in

On connait enfin la masse de la Voie Lactée !

Crédits : Free-Photos / Pixabay

Une équipe d’astrophysiciens de l’Université de recherche McMaster dans l’Ontario, au Canada, est parvenue à déterminer la masse de la Voie Lactée, notre galaxie, de la manière la plus précise possible. Les travaux ont été présentés au cours de la conférence de la Société canadienne d’Astronomie à Winnipeg.

Le mardi 31 mai dernier, au cours de la conférence de la Société Canadienne d’Astronomie (CASCA) qui a eu lieu à Winnipeg, une équipe d’astrophysiciens de l’Université McMaster menée par Gwendolyn Eadie, doctorante en physique et en astronomie, a présenté ses travaux dans lesquels la masse de la Voie Lactée a été déterminée de la manière la plus précise possible. Finalement, la masse de notre galaxie est (un peu) moins importante qu’on ne l’imaginait jusque-là.

Selon la méthode utilisée par ces chercheurs, la masse de notre Voie Lactée est 700 000 milliards de fois plus importante que celle de notre Soleil. Lui-même est environ 333 000 fois plus lourd que notre Terre. Ils ont également découvert que la Voie lactée comprenait plus de matière noire qu’on ne le pensait, celle-ci ayant une part de quelque 88% de toute la masse de la galaxie. Jusque-là, les astrophysiciens estimaient que la Voie lactée avait une masse de mille milliards de fois plus importante que le Soleil.

Akwa
Akwa

Comme c’est souvent le cas pour les découvertes concernant notre Univers, celle-ci pourrait permettre aux cosmologistes de mieux comprendre le passé et l’avenir de notre galaxie. « Connaître la masse de notre galaxie nous met dans un meilleur contexte cosmologique. (…) Avec une idée plus précise de la masse de la Voie lactée, nous pouvons mieux comprendre comment elle s’est formée et comment elle a évolué » a déclaré Gwendolyn Eadie au National Geographic.

La Voie lactée abrite un objet compact de très grande masse (nommé Sagittarius A*) qui est supposé être un trou noir supermassif avec une masse équivalente à 4 millions de fois celle du Soleil. Sa galaxie satellite la plus grande est la galaxie naine du Sagittaire, qui voyage sur une orbite polaire à environ 50 000 années-lumière du centre de la Voie lactée. Dans leurs travaux, publiés dans The Astrophysical Journal, les astrophysiciens estiment que la Voie lactée entrera en collision avec la galaxie d’Andromède dans approximativement quatre milliards d’années.

Source : nationalgeographic

Avatar

Rédigé par David Louvet-Rossi