in

Voici le plus vieux globe représentant le nouveau monde

Crédits : iStock

Ce globe datant du début du XVIe siècle ayant été identifié il y a quelques années par un chercheur belge montre le Nouveau Monde, mais également d’autres contrées exotiques comme le Japon, le Brésil et l’Arabie.

Auparavant, le plus vieux globe jamais découvert baptisé Erdapfel avait été conçu par le cosmographe et navigateur allemand Martin Behaim en 1492. Fait de métal et mesurant 50 centimètres de diamètre, celui-ci ne mentionnait évidemment pas le Nouveau Monde alors à peine découvert et en cours d’exploration.

Ce nouveau globe montrant le Nouveau Monde est constitué de deux moitiés basses d’œufs d’autruche assemblés l’une à l’autre au niveau de l’Équateur afin de former une sphère de 11 centimètres de diamètre. 71 noms en latin y sont gravés finement, dont une partie qui fait référence au Nouveau Monde.

Le globe a été acheté en 2012 par un collectionneur anonyme australien au London Map Fairs qui a laissé le chercheur belge indépendant S. Missinne l’observer de plus près. Cette découverte avait fait l’objet d’une publication de la Washington Map Society dans la revue The Portolan. Le chercheur déclarait alors :

« Quand j’ai entendu parler de ce globe, j’étais d’abord sceptique quant à sa date, son origine, sa géographie et sa provenance et j’ai vérifié par moi-même. Après tout, personne n’en avait entendu parler et les découvertes de ce type sont extrêmement rares. J’étais pressé de me pencher dessus et plus je l’étudiais, plus nous faisions des recherches, plus il devenait évident que nous avions là une découverte majeure. »

Afin d’obtenir une datation précise de l’objet, le chercheur a utilisé différents moyens tels que la datation carbone, la tomographie informatique, ainsi qu’une analyse géographique, historique et cartographique. L’encre a également été évaluée. Ainsi, le globe aurait été conçu en 1504 à Florence (Italie), soit à peine douze ans après la découverte officielle du continent américain.

Le globe représente les océans matérialisés par des vagues entrelacées, mais également des monstres et même un naufragé ! Surtout, il mentionne des découvertes faites par les explorateurs Christophe Colomb et Amerigo Vespucci. Parmi les noms concernant leurs découvertes, il y a par exemple Mundus Novus (Nouveau Monde), Terra Sanctae Crucis (Terre de la Sainte Croix) ou encore Terra de Brazil.

Selon S. Missine, ce petit globe aurait servi de base pour mouler le globe de Hunt-Lenox en 1510. Ce dernier, fait de cuivre, était jusqu’à aujourd’hui le plus ancien globe évoquant le Nouveau Monde.

Sources : Washington PostMaxi SciencesLa Boite verte