in

Pourquoi passer du temps au milieu de la nature est bon pour la santé

Faire une pause, regarder autour de soi et contempler la nature est une source de bienfait démontrée par plusieurs études. Un rayon de soleil ? Profitez-en pour vous échapper de la ville quelques instants !

La nature réduirait le stress et aiderait à trouver plus de sens à sa propre vie. C’est en tout cas ce que stipule une étude de l’Université de Chiba (Japon). Être en symbiose avec la nature augmente les chances d’être plus serein et cela se vérifie scientifiquement. Les recherches ont porté sur deux groupes pour un total de 280 personnes. Un premier groupe est resté en ville pendant que le second séjournait en foret avant de permuter. Les résultats ont montré qu’en forêt, les individus avaient une pression artérielle, un pouls ainsi qu’un taux ce cortisol (l’hormone du stress) plus bas en moyenne.

Le système immunitaire est également de la partie comme l’attestent les recherches de l’École de médecine de Tokyo (encore au Japon !). Marcher en forêt renforce évidemment les muscles, mais le simple contact avec la nature serait source de bienfait. Les chercheurs désignent les phytoncides, ces molécules sécrétées par les végétaux dont les effets seraient positifs sur le corps humain. Il existe une mode au Japon : les bains de forêt (shinrin-yoku ou sylvothérapie) préconisés comme une médecine douce et préventive, alors pourquoi pas ?

Le cerveau peut être également stimulé par de longues ballades selon l’Université du Kansas et de l’Utah (États-Unis). Loin de la technologie, notre créativité retrouverait de l’élan à raison de 50 % ! Les scientifiques ont envoyé 56 individus contempler des paysages dans des régions magnifiques en Alaska, dans le Maine ou encore au Colorado. Rester un long moment en nature en couplant un arrêt de l’utilisation des technologies serait un cocktail gagnant !

Enfin, il y a la forme physique bien sûr ! Une heure de marche en forêt permet l’évacuation de près de 500 calories comme l’indique le site Fitday. Pression artérielle réduite et prévention des maladies cardiaques sont les principaux avantages. La marche est également une activité moins contraignante que les sports intensifs qui mettent à mal certaines parties du corps, par exemple les articulations.

Évidemment, ces déclarations ne sont pas forcément destinées à être prises au pied de la lettre. En effet, le bonheur étant une notion tout à fait subjective, il est tout à fait possible d’être heureux en ville. Cependant, gardez en tête que la nature est quelque chose de beau et d’utile pour se ressourcer.

Sources : Le Journal de MontréalMr Mondialisation