in

Les biologistes tombent sur un oiseau spectaculaire à la fois mâle et femelle

Crédits : Annie Lindsay

Il y a quelques jours, des biologistes américains ont documenté un rare cas de gynandromorphisme chez un Cardinal à poitrine rose. Autrement dit, l’oiseau présentait un côté mâle et un côté femelle.

Récemment, des chercheurs de la réserve naturelle de Powdermill (Pennsylvanie) ont capturé et bagué un Cardinal à poitrine rose (Pheucticus ludovicianus) pas comme les autres.

Ces oiseaux sont en effet normalement sexuellement dimorphes, ce qui signifie que les mâles et les femelles ont des colorations de plumage différentes. Les mâles ont des tectrices (des plumes courtes de couverture) tirant sur le rose et des plumes noires, tandis que les femelles ont des tectrices jaunes avec des ailes tirant davantage sur le brun. Cet étrange spécimen est quant à lui gynandromorphe. Autrement dit, comme coupé en deux, il présente une moitié femelle, et une moitié mâle.

C’était spectaculaire

Le gynandromorphisme est un phénomène connu. Des cas ont en effet été répertoriés chez les abeilles, mais aussi chez des papillons, des crustacés et d’autres oiseaux, mais pratiquement aucun chez les mammifères. En 64 ans de baguage, le centre de recherche aviaire de Powdermill assure de son côté n’avoir enregistré qu’une poignée de ces spécimens.

C’était spectaculaire“, s’enthousiasme Annie Lindsay, responsable du programme de baguage d’oiseaux de la réserve. Elle souligne également que ces différences de couleurs seront d’autant plus marquées au printemps, pendant la saison de reproduction.

Ce phénomène relativement rare est encore assez mal compris. Néanmoins, les chercheurs supposent que cet oiseau est le résultat d’un événement biologique inhabituel au cours duquel deux spermatozoïdes ont fécondé un ovule possédant deux noyaux au lieu d’un.

Dans ce cas précis, l’ovule peut alors développer des chromosomes sexuels mâles d’un côté et des chromosomes sexuels femelles de l’autre. Notez que contrairement aux hermaphrodites qui possèdent également des organes génitaux des deux sexes, les gynandromorphes sont entièrement mâles d’un côté du corps et femelles de l’autre. Autrement, ce Cardinal possède un testicule à droite et un ovaire à gauche.

Crédits : Annie Lindsay
oiseau
Crédits : Annie Lindsay

Un oiseau capable de se reproduire ?

L’une des questions qui taraudent le plus les chercheurs est de savoir si cet oiseau peut se reproduire. Étant donné que seul l’ovaire gauche est fonctionnel chez les oiseaux et que le côté gauche de cet oiseau correspond au “côté femelle”, ce Cardinal pourrait en théorie pouvoir s’accoupler avec un mâle et produire une progéniture.

En revanche, les chercheurs soulignent que sa capacité à se reproduire pourrait également dépendre du fait qu’il chante comme un mâle, ce qui pourrait attirer les femelles et susciter une réponse territoriale des autres mâles.

En attendant, les chercheurs ont prélevé quelques-unes de ses plumes dans le but d’analyser son ADN. L’oiseau a quant à lui depuis été relâché dans la nature.

Pour les curieux, rappelons qu’une équipe de chercheurs avait également détaillé, en avril dernier, la découverte inédite d’un cas de gynandromorphe chez une abeille encore vivante.