in

Un tiers des objets de votre logement sont complètement inutiles

Crédits : Denis Torkhov / iStock

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) a récemment mené une opération auprès d’une vingtaine de ménages français. L’objectif ? Les aider à faire le tri dans leurs affaires et surtout leur faire comprendre qu’une partie non négligeable de ces objets sont tout simplement inutiles. Il s’agit ici d’un moyen de sensibiliser à propos de la surconsommation et du gaspillage.

Prendre conscience de la notion de surconsommation

Si l’on vous demandait combien d’objets se trouvent dans votre domicile, sauriez-vous répondre ? Et si l’on vous questionnait à propos de la part de ces objets dont l’utilité est bien réelle ? En toute logique, il apparaît peu évident de s’approcher de la réalité. Dans une publication du 1er février 2022, l’ADEME explique avoir accompagné 21 foyers français dans le désencombrement de leur logement.

Cette opération baptisée « Osez changer » avait pour but de faire prendre conscience aux familles de leur surconsommation, et ce à plusieurs niveaux. Par ailleurs, l’ADEME a sélectionné des foyers ayant un mode de consommation dit « normal », si bien qu’une grande partie des Français pourraient obtenir des résultats similaires.

vetements chaussures
Crédits : Studio Light and Shade / iStock

Une opération très utile

Selon les résultats, les 21 foyers participants ont abandonné pas moins de 31 % de l’intégralité de leurs objets. De plus, ils ont aussi décidé de se séparer de 37 % de leurs textiles. Les vêtements et chaussures ont donc fait l’objet d’un important tri. Les foyers possédaient jusqu’à 531 vêtements pour femme et 284 pour homme et entre 11 et 84 paires de chaussures pour femme et entre 9 et 32 paires pour homme. Du côté des équipements électroniques, les foyers comptaient entre 4 et 28 écrans.

Outre le côté positif du désencombrement de leur domicile, les foyers participants semblent avoir largement assimilé la notion de surconsommation. En effet, 86 % d’entre eux ont déclaré que le stockage d’objets non utilisés était synonyme de gaspillage. Par ailleurs, l’intégralité de ces mêmes foyers a affirmé vouloir désormais prendre en compte la durée de vie des produits ainsi que l’impact sur l’environnement dans le cadre de leurs futurs achats.

Il faut savoir que le gaspillage se retrouve un peu partout. Outre la surconsommation de matériel, celui-ci peut également concerner l’eau et l’alimentaire. En France, les réseaux d’eau ont un rendement de « seulement » 78 %, si bien que les pertes s’élèvent à un milliard de mètres cubes par an (l’équivalent de 400 000 piscines olympiques), d’où l’importance notamment des bons gestes à adopter pour éviter le gaspillage de l’eau à la maison. Toujours dans notre pays, environ dix millions de tonnes de nourriture consommable sont gaspillées chaque année, soit environ 150 kg par habitant.