in

Une nutritionniste lance l’alerte sur les poudres chocolatées

Crédits : Pixabay

En moyenne, un enfant boit son premier bol de chocolat au lait vers l’âge de 2 ans. Une diététicienne française s’est insurgée contre la composition des poudres de cacao, dont certaines contiendraient 80 % de sucre !

En 2015 déjà, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelait les pays à réduire l’apport en sucres chez l’adulte et l’enfant. Comme chacun sait, un apport trop important en sucre, qui plus est de mauvaise qualité est source d’obésité et de problèmes cardio-vasculaires. La panoplie des produits issus de l’industrie agroalimentaire entrant dans cette catégorie est conséquente et les poudres chocolatées ne font pas exception, comme l’a expliqué la nutritionniste Angélique Houlbert dans l’émission Allô Docteurs sur France 5.

Sous couvert d’un marketing alléchant pour n’importe quel enfant, certaines de ces poudres chocolatées contiennent en réalité jusqu’à 80 % de sucre, soit l’équivalent de trois ou quatre morceaux de sucre pour un bol, ce qui est évidemment beaucoup trop. Les 20 % restants représentent ce que l’on appelle le « cacao maigre », qui n’est autre que de la pâte de cacao à laquelle on a retiré la graisse. La spécialiste a même mis en évidence un chocolat de grande marque dont la recette a été spécialement créée pour les enfants en bas âge, et dont le taux de cacao maigre n’est que de 12 % !

Résultat, Angélique Houlbert déconseille clairement une consommation quotidienne de ces produits et estime qu’il faut se méfier des emballages vantant la présence de molécules qui seraient bonnes pour la santé telles que le Fer, le Zinc ou encore la vitamine D. En réalité, la forme de ces ingrédients rendrait ces derniers peu assimilables par l’organisme, et leur quantité est si minime qu’il est question d’une quasi-absence de bénéfice pour l’organisme.

Également, une liste non exhaustive de produits chimiques a été dressée. Mais pas de panique, il existe tout de même des poudres chocolatées considérées comme étant de « bons élèves ». Nous vous laissons les découvrir dans l’extrait vidéo de l’émission Allô Docteurs :

Sources : PositivRTribunal du NetDaily Geek Show