in

Perséides : Voici la carte pour éviter la pollution lumineuse et profiter des étoiles filantes

Crédits : iStock

Depuis le 5 août dernier, nous assistons à « La nuit des étoiles » édition 2016, une période durant laquelle notre ciel nous réserve une cuvée extraordinaire d’étoiles filantes. Pour admirer au mieux ce spectacle, voici une carte qui nous informe mieux sur la pollution lumineuse.

Depuis début août et plus particulièrement cette nuit du 11 au 12 août 2016, notre ciel nocturne nous réserve un spectacle magnifique avec de nombreuses étoiles filantes, ainsi que la possibilité de voir cinq des planètes qui composent notre système solaire. Si de nombreuses manifestations d’observation étaient prévues un peu partout en France, certaines, comme à Cannes, à Paris ou à Marseille ont été annulées devant la menace terroriste qui pèse sur le pays.

Seulement, il restera de nombreux endroits où sera possible de profiter du spectacle de la voûte céleste avec des médiateurs, comme nous l’apprend l’Association française d’astronomie (AFA) qui coordonne l’évènement. Certains d’entre nous préfèrent en revanche organiser une nuit d’observation en solitaire, tranquillement dans la nature. Seulement, regarder le ciel à proximité d’une grande ville ou de sources de lumière ne permet pas de voir beaucoup d’étoiles filantes.

Alors, pour profiter au mieux du spectacle en évitant ces sources de lumière, Frédéric Tapissier de l’association d’astronomie du Vexin a créé une carte sur le sujet. Pour lire cette carte, c’est très simple : plus la couleur est bleue et plus l’observation sera bonne, avec un ciel dépourvu de toute pollution lumineuse. À l’inverse, lorsque la couleur tourne au rouge, le spectacle sera moins beau.

Il est également possible de télécharger sur le site de l’association une version Google Earth plus complète avec les différents lieux associatifs pour observer les étoiles et les emplacements privilégiés. Pour rappel, le pic des Perséides 2016 est attendu cette nuit du 11 au 12 août, durant lesquelles on pourrait apercevoir 200 à 300 météores par heure entre 2h et 6h du matin.

Source